Yvelines : qui en veut aux centres sociaux de Mantes-la-Jolie ?

Le centre Aimé-Césaire a été incendié dans la nuit de lundi à mardi. C’est la deuxième fois en trois mois qu’une structure de ce type est prise pour cible.

 Mantes-la-Jolie. Le centre de vie sociale Aimé-Césaire, situé au cœur du Val-Fourré, a été la cible d’incendiaires.
Mantes-la-Jolie. Le centre de vie sociale Aimé-Césaire, situé au cœur du Val-Fourré, a été la cible d’incendiaires.  Google street view

Les dégâts sont certes à chaque fois limités, néanmoins, on peut se demander pourquoi les centres de vie sociale du quartier du Val-Fourré de Mantes-la-Jolie sont la cible d'incendiaires. Pour la deuxième fois en trois mois, un bâtiment de ce type a été un instant la proie des flammes. Durant la nuit de lundi à mardi c'est le centre Aimé-Césaire qui a été visé par deux hommes venus avec de l'essence.

Des structures destinées à animer la vie du quartier

Vers 23 h 40 rue Rabelais, deux inconnus forcent la grille métallique qui défend l'accès à une porte annexe du bâtiment. Les malfaiteurs cassent cette porte vitrée, pénètrent dans les locaux puis déversent le liquide inflammable au bout du couloir. Ils font prendre le feu et quittent les lieux rapidement. Alerté par l'alarme anti-intrusion, un agent de la mairie arrive et parvient à éteindre les flammes en utilisant un extincteur. Le sol et les murs sont dégradés mais la structure du bâtiment n'est pas touchée en profondeur.

Ce n'est donc pas la première fois que ces installations destinées à animer la vie des quartiers sont touchées par la volonté de nuire de la part d'incendiaires. Déjà, le 26 juin dernier vers 5 heures du matin, au centre de vie sociale des Peintres-Médecins, plusieurs jeunes gens avaient été vus en train de mettre le feu au bâtiment. Mais ce jour-là, l'incendie s'était éteint tout seul avant l'arrivée des pompiers car l'essence. Les enquêteurs de la sûreté urbaine de Mantes-la-Jolie sont chargés de faire toute la lumière sur ces deux affaires. Pour l'heure, aucun lien formel n'a pu être tissé entre elles, même si elles présentent de nombreuses similitudes.