Yvelines : les centres commerciaux à ciel ouvert ont attiré la foule cet été

Les chiffres sont tombés et Marques Avenue à Aubergenville annonce même « un mois d’août record ». Mon Beau Buchelay et One Nation Paris en ont profité aussi.

 Aubergenville. Le centre commercial à ciel ouvert Marques Avenue a connu une affluence inattendue durant les congés d’été et notamment pendant la période des soldes
Aubergenville. Le centre commercial à ciel ouvert Marques Avenue a connu une affluence inattendue durant les congés d’été et notamment pendant la période des soldes LP/M.Fi.

C'est un bilan qui donne un peu de baume au cœur aux commerçants : les soldes d'été ont résisté à la crise et la foule s'est pressée dans les centres commerciaux à ciel ouvert du département. Ainsi, Marques Avenue, situé à Aubergenville, vient de dévoiler des chiffres encourageants puisque le mois d'août a connu une hausse de 24 % du chiffre d'affaires et de 30 % de fréquentation supplémentaire par rapport à la même période de l'an passé. Un « record », selon la direction de ce centre alors que les soldes d'été ont été décevantes cette année sur le plan national.

Ici, le Covid ne semble pas avoir pénalisé les 62 boutiques de cet ensemble à ciel ouvert spécialisé dans les ventes de produits de marque à bas prix (Nike, Levis, Puma…) et la décoration intérieure. « Il y avait effectivement plus de monde cet été, confie un vendeur. Les clients venaient en famille et restaient plus longtemps. »

Une partie du budget des vacances consacrée aux soldes

Le concept d'espace à ciel ouvert, avec les larges avenues marchandes et des magasins offrant une grande surface de vente, a très certainement participé à rassurer les quelque 170 000 visiteurs aoûtiens, parmi lesquels une clientèle familiale exigeante sur le respect des normes sanitaires.

L'implantation du centre commercial, le long de l'autoroute A13, à mi-chemin entre Paris et la Normandie a également contribué à doper cette fréquentation. « On l'a senti rapidement après le déconfinement, témoigne Romain Caradan, directeur de Marques Avenue d'Aubergenville. Les gens se sont mis à l'exercice et ont acheté des vêtements de sport. Ils ont également pris soin de leur intérieur. Et durant cet été, nous avons constaté une clientèle plus touristique, avec des acheteurs qui ne sont pas forcément de la région et s'arrêtaient chez nous à leur retour de vacances. Quant à ceux qui ne sont pas partis en vacances cet été, ils ont consacré une partie de leur budget aux soldes. »

La parapharmacie a boosté One Nation Paris

Le bilan des soldes est également très positif du côté du centre commercial de déstockage One Nation Paris aux Clayes-sous-Bois, lui aussi à ciel ouvert. « Nous constatons une hausse de 28 % du chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier, se félicite Philippe Catteau, le président de Catinvest, propriétaire du centre. La configuration du site rassure les clients, le risque de contamination étant plus faible en extérieur ». Selon lui, cette augmentation est notamment portée par la parapharmacie Lafayette, la plus grande officine discount de France : « avec des boîtes de 50 masques à 9,90 euros contre 25 euros d'habitude, elle a attiré beaucoup de nouveaux clients ».

Le groupe Lafayette Conseil a ouvert la plus grande parapharmacie de France sur 2100 m2 au sein du centre commercial One Nation Paris aux Clayes-sous-Bois./LP/Laurent Mansart
Le groupe Lafayette Conseil a ouvert la plus grande parapharmacie de France sur 2100 m2 au sein du centre commercial One Nation Paris aux Clayes-sous-Bois./LP/Laurent Mansart  

Avec des promotions allant jusqu'à -70 %, le président de Catinvest observe que « les clients, plus soucieux de faire des économies depuis le confinement, préfèrent acheter en outlet pour obtenir de meilleures réductions ». Parmi les secteurs qui s'en sortent le mieux, l'équipement de la maison et les vêtements de sport. « Pendant le confinement, les gens ont constaté qu'il leur manquait des choses comme le linge de maison ou les ustensiles de cuisine », explique-t-il. Le télétravail a également permis à certaines personnes « de faire du sport plus facilement » d'après Philippe Catteau. À l'inverse, les vêtements pour homme et les magasins de chaussures n'affichent pas de bons résultats.

Mon Beau Buchelay passe la barre des 100 000 visiteurs

Plus à l'ouest du département, chez Mon Beau Buchelay, on évoque aussi « un bel été ». C'était le premier pour cet ensemble à l'architecture moderne qui a ouvert ses portes en novembre 2019. Alors qu'avant le confinement la fréquentation hebdomadaire sur le site oscillait entre 57 000 et 62 000 visiteurs par semaine, en juillet ce chiffre est passé à plus de 62 000 pour franchir le cap de 103 000 entrées durant le mois d'août. « Les résultats sont excellents, la période des soldes a bien fonctionné, explique-t-on sur place. Des animations avaient été créées entre autres plusieurs petites plages près du plan d'eau et à proximité de certaines boutiques ».

Le centre Mon Beau Buchelay a vu sa fréquentation augmenter durant le mois d’août/LP/Yves Fossey
Le centre Mon Beau Buchelay a vu sa fréquentation augmenter durant le mois d’août/LP/Yves Fossey  

Reste à savoir si cette tendance se confirmera sur le long terme. Une mère de famille rencontrée ce vendredi matin à Marques Avenue confie sa réticence à faire du shopping avec son masque. « Le plaisir n'est pas le même, surtout quand il fait chaud. J'ai même séché les soldes à cause de ça et ça ne m'incite guère à revenir », dit-elle. Manon, elle, s'est reportée sur les ventes à distance et ne semble pas prête à changer ses habitudes.

En dépit de ces menaces potentielles, la direction du centre commercial d'Aubergenville prépare déjà Noël et les décorations qui accompagnent les fêtes de fin d'année. Indépendamment de l'évolution de sanitaire. « Nous croyons fermement à notre concept de prix bas et de grandes marques. En temps de crise, nous le voyons tous les jours, ça marche », promet Romain Caradan.