Yvelines : le rendez-vous galant sur Internet était un traquenard

Un homme de 37 ans a été agressé et dépouillé par une bande à Fontenay-le-Fleury alors qu’il avait rendez-vous avec une femme rencontrée sur Internet. Il a dû être transporté à l’hôpital.

 Illustration. Les policiers recherchent toujours les agresseurs.
Illustration. Les policiers recherchent toujours les agresseurs. LP/Olivier Boitet

Il espérait rencontrer l'amour, il a terminé sa nuit à l'hôpital. Un homme de 37 ans, qui pensait avoir rendez-vous avec une femme rencontrée sur un site Internet, a été agressé et détroussé par une bande de malfaiteurs dans la nuit de dimanche à lundi à Fontenay-le-Fleury (Yvelines).

Il est environ minuit et quart quand la police est alertée des faits. Des riverains de la résidence Mozart disent avoir entendu résonner deux détonations aux abords du square Couperin. Une patrouille arrive rapidement dans le quartier et découvre la victime blessée mais consciente.

« Il explique qu'il a été abordé en sortant de chez lui par un groupe d'environ huit personnes alors qu'il s'attendait à rencontrer une jeune femme qui lui avait donné un rendez-vous galant », précise une source proche de l'affaire.

Aspergé de gaz lacrymogène et roué de coups de poing, l'homme s'est fait dérober la somme de 400 euros qu'il avait dans son portefeuille. Il est inconnu des services de police et son état de santé n'inspire a priori pas d'inquiétude, mais le trentenaire est tout de même conduit à l'hôpital par les pompiers pour y subir des examens.

La suite des investigations a été confiée aux enquêteurs de la sûreté urbaine de Plaisir. Les policiers vont entendre la victime et tenter de retrouver la fameuse jeune femme avec qui il croyait avoir rendez-vous.

Des guets-apens aussi sur des sites de ventes d'objets entre particuliers

Les guets-apens de toute sorte ont tendance à se multiplier par le biais des sites de rencontres, ou encore de vente d'objets de particulier à particulier.

Les malfaiteurs les utilisent pour dérober les voitures, les motos, les téléphones et de l'argent liquide. Les policiers connaissent les habitudes de ces voleurs qui sont généralement jeunes et originaires des quartiers sensibles.

Le dernier exemple en date remonte à jeudi dernier. Un jeune homme de 22 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à une peine de deux ans de prison dont un ferme pour avoir, en novembre et décembre 2018 à Mantes-la-Jolie, agressé deux personnes avec un couteau de cuisine pour leur voler des téléphones mobiles.

Au mois de juillet, deux autres personnes avaient été condamnées à quatre ans de prison dont trois fermes pour avoir organisé pas moins de six guets-apens tendus sur le site leboncoin.fr.