Yvelines : l’appli des « zombies » passe au vert

Lancé par la RATP, l’outil vise à éviter les accidents de la route causés par l’étourderie des piétons rivés sur l’écran de leur smartphone.

 Montigny-le-Bretonneux, vendredi. Le dispositif est utilisé pour la première fois en ville. Des carrefours stratégiques ont été choisis pour le développer.
Montigny-le-Bretonneux, vendredi. Le dispositif est utilisé pour la première fois en ville. Des carrefours stratégiques ont été choisis pour le développer. LP/Jeanne Cassard

Le feu tricolore intelligent débarque dans les Yvelines. À Mantes-la-Jolie, deux premiers feux sont désormais capables d'avertir les piétons d'un possible danger sur la route. Ils communiquent avec le smartphone grâce à une application baptisée « Amy », tout droit sortie des laboratoires de la RATP et de la société Okeenea.

Ce dispositif unique en France a été inauguré jeudi matin à Mantes-la-Jolie et entre également en phase de test à Montigny-le-Bretonneux. Il s'adresse en priorité aux distraits, aux étourdis et autres tête-en-l'air. Ceux qui traversent le passage piéton au rouge. Et ils sont nombreux à faire preuve d'inattention.

Les pires, on les appelle les « smombies » : des zombies des temps modernes, totalement concentrés sur l'écran de leur smartphone et indifférents au monde qui les entoure, aux autres piétons et, plus dangereux encore, aux voitures. Comme enfermés dans une bulle, ce son eux qui manquent le plus souvent de se faire renverser.

« Cette fois, et grâce à notre innovation, leur téléphone émettra une alerte instantanée qui leur évitera un accident », indique Benjamin Charles, chef de projet à la RATP.

Quelques minutes d'observation seulement suffisent à convaincre de l'intérêt de la trouvaille. « J'ai traversé quand j'en avais le droit mais c'est vrai que je n'ai pas regardé si les voitures me laissaient passer », reconnaît, beau joueur, un adolescent surpris en plein « smombing ».

Lorsque le piéton traverse au feu rouge, le téléphone émet une alerte instantanée.LP/Jeanne Cassard.
Lorsque le piéton traverse au feu rouge, le téléphone émet une alerte instantanée.LP/Jeanne Cassard.  

Une autre, les yeux rivés sur son écran, ne voit même pas qu'on cherche à lui parler… Selon ce spécialiste, même les plus prudents peuvent céder à ce travers. Qui n'a par exemple jamais passé du temps sur Google Map pour trouver son adresse à Paris?

La RATP a voulu simplifier à l'extrême l'utilisation de son appli. Le système fonctionne grâce à une simple balise posée sur le feu. À Mantes-la-Jolie, cette balise se mêle à un dispositif destiné à aider les aveugles et les malvoyants.

L'utilisateur doit seulement télécharger l'appli, très légère, avant de la paramétrer en quelques glissements de doigt. L'emplacement du test n'a pas été choisi au hasard : au bout de l'avenue de la République, le carrefour du Régent est situé à quelques minutes de la gare de Mantes-la-Jolie. C'est l'un des plus fréquentés de la ville.

Lancée il y a quelques mois, AMY avait jusqu'à présent été testée sur le réseau de bus et de tramway de la RATP, à Vélizy-Villacoublay notamment. Mais c'est la première fois qu'elle s'ouvre au grand public, en dehors du réseau de la régie parisienne.

« Nous sommes flattés que cela se passe chez nous, se félicite le maire Raphaël Cognet (LR). C'est une petite pierre de plus dans notre projet de ville Smartcity. Il n'est pas exclu que nous le demandions pour d'autres carrefours. Nous allons d'abord voir si ça fonctionne. »

En dépit de son intérêt indiscutable, elle n'a pour l'instant été téléchargée qu'un millier de fois. Benjamin Charles dit donc travailler sur un « kit de développement » informatique qui permettrait à l'appli de se greffer directement et silencieusement à d'autres, plus connues, comme celle de la RATP, de certaines villes, ou de logiciels de musique. Il ne sera alors plus nécessaire de la télécharger.

Un système testé sur les feux du tram à Vélizy

L’appli Amy est déjà expérimentée depuis six mois à Vélizy-Villacoublay. Dans cette commune proche de Versailles, elle équipe les feux tricolores des voies de la ligne T6 du tramway.

Installée sur l’application RATP, l’alerte s’active automatiquement lorsque le bonhomme passe au rouge sur les passages piétons des stations. Des générateurs d’ultrasons installés dans les mats des feux envoient une onde, inoffensive pour l’être humain, au smartphone qui vibre et reproduit le bruit d’une cloche de tramway.

L’utilisateur reçoit directement une alerte sur son smartphone, ce qui entraîne, suivant le paramétrage de l’application, une baisse du volume sonore de la musique, un retentissement amplifié du gong du bus ou du tramway, une vibration et/ou une alerte visuelle sur son smartphone.

Un système très utile pour les centaines d’ados du collège voisin qui, dès leur sortie d’établissement, se ruent sur leur téléphone, oubliant quelques minutes leur environnement immédiat. Le temps d’un possible drame.