Yvelines : 760 élèves privés d’école pour cause de Covid-19

Fermée depuis vendredi, l’école élémentaire Notre-Dame-des-Oiseaux à Verneuil-sur-Seine, le restera au moins jusqu’au 5 octobre en raison d’un cas de Covid-19 détecté parmi les enseignants.

 Verneuil-sur-Seine, ce lundi. Pour les parents qui ne peuvent être en télétravail ou pour les enfants de soignants, une garderie accueille une cinquantaine de petits dans les locaux de l’école pendant la durée de la fermeture.
Verneuil-sur-Seine, ce lundi. Pour les parents qui ne peuvent être en télétravail ou pour les enfants de soignants, une garderie accueille une cinquantaine de petits dans les locaux de l’école pendant la durée de la fermeture. LP/Jeanne Cassard

Après la fermeture de 17 classes dans dix communes du département début septembre, c'est cette fois-ci une école tout entière qui affiche portes closes depuis vendredi. À Verneuil-sur-Seine, les 760 élèves de l'école élémentaire Notre-Dame-des-Oiseaux sont priés de rester chez eux jusqu'à lundi.

Jeudi dernier, les parents d'élèves ont reçu un mail de la part de la direction de l'école expliquant que celle-ci serait fermée dès le lendemain en raison d'une suspicion de Covid chez un professeur qui en présentait les symptômes. Contactée la direction de l'école précise qu'il s'agit « d'une mesure de précaution prise par l'ARS ».

«Tous les gestes barrière ont été respectés»

La veille, l'enseignant en question avait participé à une session de formation avec les 25 autres enseignants de l'école élémentaire, suivie d'une collation. L'établissement précise que « tous les gestes barrière ont été respectés » et que le pot entre collègues a été organisé « en extérieur des bâtiments ».

Néanmoins, durant le week-end, les parents d'élèves ont reçu un second mail précisant que l'adulte en question était bien positif au Covid-19 et que l'ensemble du corps enseignant, placé à l'isolement, allait se faire tester. Toujours selon la direction de l'école, « les résultats devraient tomber d'ici la fin de la semaine ».

« C'est une décision sévère mais les règles ont été respectées », estime un parent d'élève qui préfère garder l'anonymat. La mère de famille qui a deux enfants scolarisés au sein de Notre-Dames-des-Oiseaux constate que depuis le début de la crise sanitaire, « l'établissement applique le protocole sanitaire de A à Z, je leur tire mon chapeau. »

Elle refuse de croire les rumeurs évoquées par certains parents selon laquelle les professeurs n'auraient pas respecté les règles de distanciation sociale lors du pot.

«C'est reparti comme pendant le confinement»

Du jour ou lendemain, les parents se sont organisés pour faire garder leurs enfants. Pour ceux qui ne pouvaient pas se mettre en télétravail ou pour les enfants de soignants, une garderie accueille une cinquantaine de petits dans les locaux de l'école pendant la durée de la fermeture.

A LIRE AUSSI > Covid-19 : 212 classes fermées dans l'académie de Versailles

Du côté du suivi pédagogique, « c'est reparti comme pendant le confinement », indique un autre parent d'élèves. Avec des leçons en visioconférence, « les instituteurs suivent très bien les enfants à distance, ils prennent leur travail à cœur ».

Un protocole allégé

Depuis quelques jours, le protocole sanitaire dans les écoles élémentaires a pourtant été assoupli. Désormais, lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe pourra « continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts », avait indiqué le ministère de l'Education nationale. Le flou reste cependant entier dans les cas où c'est un professeur qui est positif au Covid-19.

Contacté, le rectorat de l'académie de Versailles indique simplement « dresser tous les vendredis la liste des établissements ou classes fermés pour cause de Covid-19. » S'agissant d'une école privée, il n'a pour l'heure « pas de précisions sur le sujet.»