Y a-t-il eu tentative d’enlèvement d’enfants ? La psychose gagne le club de foot de Rambouillet

Un inconnu aurait approché deux enfants de 8 ans lundi soir après l’entraînement à Rambouillet. La police prend l’affaire au sérieux mais appelle cependant au calme.

 Rambouillet. Cette tentative d’enlèvement se serait déroulée lundi soir aux abords du stade rue de l’Étang d’Or.
Rambouillet. Cette tentative d’enlèvement se serait déroulée lundi soir aux abords du stade rue de l’Étang d’Or. Google street view

La psychose de l'enlèvement s'est emparée de l'école de football de Rambouillet et a été relayée sur les réseaux sociaux. À l'origine de cette angoisse, un événement qui s'est déroulé lundi soir aux abords du stade, rue de l'Etang-d'Or.

Au moment de la sortie de l'entraînement, deux enfants de huit ans ont été abordés par un homme aux cheveux grisonnants qui leur a demandé de les suivre pour aller chercher un ballon. « L'un d'eux précise que cet homme lui a posé la main sur l'épaule. Mais le petit ajoute qu'il s'est aussitôt écarté et les deux enfants ont pris la fuite », raconte une source proche de l'affaire.

La police municipale présente aux abords du stade

Vers 23 heures lundi soir, le père d'un des enfants a poussé la porte du commissariat pour déposer plainte. Les forces de l'ordre ont pris cette affaire très au sérieux et les vêtements que portait l'enfant ont été récupérés pour être analysés. Les deux jeunes footballeurs ont été auditionnés.

Pour l'heure, selon les policiers qui se veulent rassurants, aucun élément ne permet de conclure que ces deux minots ont vraiment échappé à un enlèvement. « Ils n'ont pas été agrippés, il n'y avait pas de voiture qui aurait permis de prendre la fuite et surtout les parents se trouvaient à cinquante mètres de là », estime une autre source. Mais pour autant, par mesure de prudence, la police municipale sera présente tous les jours aux abords du stade.

Aucun enfant ne pourra repartir seul du stade

Du côté du club de foot, des mesures de sécurité ont été également prises. « À la fin de chaque séance, l'éducateur qui est en charge d'un groupe d'enfants reste sur le terrain avec eux. Il ne le laisse partir hors du terrain que lorsqu'il a vu l'adulte qui vient le chercher.

Aucun enfant ne sera autorisé à quitter le terrain tout seul, pour aller au parking ou ailleurs, les parents auront à quitter leur voiture pour venir le chercher », annonce le club. Vigilance certes mais pas de panique, tels sont les conseils des autorités.