Législative dans les Yvelines : les candidats à la recherche des électeurs perdus

Philippe Benassaya (LR) et Sandrine Grandgambe (DVG) visent le siège de député laissé vacant par Nadia Hai (LREM) dans la 11e circonscription. L’abstention avait atteint 83 % au premier tour.

 Les deux candidats en lice ce dimanche : Philippe Benassaya (LR) et Sandrine Grandgambe (DVG).
Les deux candidats en lice ce dimanche : Philippe Benassaya (LR) et Sandrine Grandgambe (DVG). DR et LP/Vi.W.

Qui des deux prétendants obtiendra le siège à l'Assemblée nationale? La réponse sera donnée ce dimanche soir à l'issue du second tour de la législative partielle de la 11e circonscription des Yvelines. Les électeurs des sept communes concernées* devront se déterminer entre Philippe Benassaya, investi par les Républicains et arrivé en tête au premier tour avec 36,62 % des suffrages, et Sandrine Grandgambe (24,83 %), soutenue par Génération. s, qui jouera le rôle de challenger.

Quel que soit le résultat, c'est un novice qui entrera au parlement lundi puisque ni l'un ni l'autre n'ont déjà occupé une fonction de parlementaire. Le ou la futur représentant(e) de la circonscription de Trappes - Élancourt redistribuera aussi (légèrement) les cartes de la représentation issue de 2017 dans les Yvelines puisque la majorité présidentielle (8 élus LREM et 3 MoDem) perdra un de ses membres en raison de la disqualification au premier tour de Pierre Luce, le candidat macroniste.

L'abstention sera-t-elle aussi élevée ?

La principale inconnue du scrutin demeure cependant l'abstention. Elle a atteint, dimanche dernier, des niveaux records avec 83,40 % des électeurs muets puisque seulement 10 881 d'entre eux se sont exprimés sur 66 884 inscrits. Les deux forces en présence ont tenté toute la semaine de ramener vers l'isoloir des citoyens se sentant, a priori, peu concernés par cette partielle. Si la participation augmente significativement, notamment à Élancourt et Trappes, l'élu(e) de dimanche tirera une meilleure légitimité du scrutin.

Il reste que, parmi les battus du premier tour, Jérémy Bizet (2,49 %) a apporté son écot à Philippe Benassaya. Sandrine Grandgambe a reçu, elle, le soutien du PS mais pas formellement celui de Valérie Froberger (PCF-LFI, 6,48 %) qui demande cependant à ses partisans de n'adresser « aucune voix » au candidat de la « droite conservatrice ».

Du côté du RN, son responsable départemental, Laurent Morin, crédité de 7,13 %, n'a donné aucune consigne de vote, par plus que Pierre Luce (LREM) qui avait obtenu 15,42 %.

*Bois-d'Arcy, Fontenay-le-Fleury, Le Mesnil-Saint-Denis, La Verrière, Saint-Cyr-l'Ecole, Trappes et Élancourt.

Les résultats du premier tour. Philippe Benassaya (LR) : 36,62 % ; Pierre Luce (LREM) : 15,42 % ; Sandrine Grandgambe (DVG) : 24,83 % ; Valérie Froberger (PCF-LFI) : 6,48 % ; Laurent Morin (RN), 7,13 % ; Olivier Gallant (Debout la France) : 3,57 % ; Jérémy Bizet (France Écologie) : 2,49 % ; Patrick Planque (Lutte ouvrière) : 1,32 % ; Abdelaziz Chneguir (SE) : 0 % ; Nicolas Mandjiny (SE) : 0 % ; Kamal Benmarouf (SE) : 0,93 % ; Laurent Cocheton (UPR) : 1,20 %.