Crue : les Yvelines dans l’attente de la baisse du niveau de la Seine

Le débordement du fleuve commence à se stabiliser ce lundi mais le département reste en vigilance jaune.

 Vaux-sur-Seine, dimanche. La ville a procédé à la fermeture de deux tronçons inondés du chemin des Clos (Romefort-Port et Barbaroux-Mécanique).
Vaux-sur-Seine, dimanche. La ville a procédé à la fermeture de deux tronçons inondés du chemin des Clos (Romefort-Port et Barbaroux-Mécanique).  LP/Virginie Wéber

La pluie s'est arrêtée mais les bords de Seine restent sous les flots. Si la tendance est à la stabilisation dans les Yvelines, la vigilance reste de mise ce lundi car « des débordements importants localisés sont à prévoir sur le tronçon », indique le dispositif d'alerte Vigicrues.

Création de cellules de crise, installation de passerelles piétonnes, déviation de lignes de bus, mise en fourrière des véhicules stationnés dans les rues inondées, la montée des eaux génère encore des conséquences indésirées à la fois pour les villes et leurs habitants.

Du côté de la boucle de Seine, la montée des eaux touche plusieurs communes comme Le Mesnil-le-Roi, dont le chemin de l'île Laborde ainsi que les berges situées au niveau de la prairie sont inondés. La ville du Port-Marly, elle, vient de demander de « retirer les véhicules des parkings souterrains, avant les premières infiltrations d'eau ».

320 écoliers de Vaux évacués

Pour autant, les dégâts importants concernent principalement la vallée de la Seine. À Conflans-Sainte-Honorine, les occupants de la péniche Je Sers sont hébergés au gymnase des Basses-Roches le temps de la crue, une situation similaire à la crue de 2018 qui avait nécessité l'évacuation en urgence des réfugiés tibétains.

Ce premier jour de la semaine n'est pas non plus de tout repos pour les enfants de Vaux-sur-Seine. 320 élèves de l'école élémentaire Marie-Curie ont été obligés de rentrer par un autre accès que celui du chemin du Clos.

« On a près de 170 pavillons impactés, 95 sur l'île et 70 sur le continent, précise Jean-Claude Bréard, le maire (SE) de Vaux-sur-Seine. Le ramassage des ordures ne peut pas s'effectuer sur l'île, les résidents sont obligés de déposer leurs poubelles dans les bacs temporairement installés à l'entrée du pont. »

Newsletter L'essentiel du 78
Un tour de l'actualité des Yvelines et de l'IDF
Toutes les newsletters

Malgré la situation, l'élu préfère conserver son optimisme, constatant que les désagréments de ces derniers jours n'ont « rien à voir avec les ravages de la crue de 2018 ».