VIDÉO. Un cerf poursuivi par une chasse à courre se réfugie à Compiègne

Hors d’haleine, il est resté plusieurs heures en ville entre les veneurs et des opposants à la chasse.

Le premier week-end de chasse à courre à Compiègne ne s'est pas déroulé comme les chasseurs l'avaient prévu. Une de leur proie, un cerf, est parvenue à se réfugier en ville en tentant d'échapper aux dizaines de chiens à ses trousses.

Là, coincé entre un chantier et un lycée, l'animal épuisé et hors d'haleine se couche, la langue pendante. Des opposants à la chasse à courre qui suivaient les veneurs les empêchent de mettre la main sur l'animal.

Selon Stanislas Broniszewski, témoin et porte-parole de l'association Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA), il ne s'agit pas d'un cas isolé : « C'est vraiment quelque chose qui arrive plusieurs fois par an. […] les équipages de chasse à courre n'hésitent pas, quand l'animal qu'ils chassent va se réfugier dans un lotissement, dans un quartier, ou même dans un jardin, de rentrer. »

Aperçu sain et sauf dans la forêt une heure après

Une fois la police arrivée sur les lieux samedi matin, elle met en place un périmètre de sécurité pour éviter que la bête ne soit trop stressée.

Cette situation tendue va durer plusieurs heures. Jusqu'à ce qu'un filet soit déployé près de lui, ce qui effraie l'animal.

Stanislas Broniszewski, raconte : « Il a foncé tout droit dans un grillage qui appartenait à un lycée privé en face. Il aurait pu se blesser ou rentrer dans le lycée. Puis il a bifurqué et à travers un chantier en construction et il a rejoint la foret. »

Le cerf a ainsi pu retrouver son milieu naturel. Un des membres de l'association AVA l'a aperçu dans la forêt quelques heures après l'incident, sain et sauf.