VIDÉO. Comment TikTok devrait échapper à son bannissement des États-Unis

Donald Trump a validé, le 19 septembre, un accord qui permettrait de faire passer la majorité des parts de l’application sous contrôle américain.

Depuis plusieurs mois, Donald Trump et son administration menacent TikTok, une application très populaire chez les adolescents, de bannissement des États-Unis. Le président américain accuse la plateforme d'espionnage industriel pour le compte du gouvernement chinois. Si TikTok est bien une filière d'un groupe chinois, ByteDance, aucune preuve tangible d'espionnage ou de mauvais usages des données collectées n'a cependant été rendu public.

Si rien n'était mis en place pour diminuer l'influence de la Chine sur cette application avant mi-septembre, Donald Trump s'était engagé à interdire son téléchargement.

Après plusieurs semaines de négociation, TikTok et l'administration Trump pourrait bien avoir trouvé un arrangement : le chinois Bytedance créerait une toute nouvelle société impliquant deux autres entreprises américaines : Oracle et Walmart.

Cette nouvelle structure baptisée TikTok Global serait basée aux États-Unis et embaucherait 25 000 personnes.

L'accord permettrait ainsi de faire passer la majorité des parts de l'entreprise sous le contrôle de sociétés ou d'investisseurs américains.

Donald Trump a validé cet accord samedi 19 septembre. Avant d'entrer en vigueur, il doit encore être finalisé par les sociétés et approuvé par un comité de sécurité national du gouvernement américain.