VIDÉO. Pays-Bas : des heurts lors de rassemblements contre le couvre-feu

Des affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre ont éclaté en marges de rassemblements contre la mise en place d’un couvre-feu pour lutter contre le Covid-19, une première dans ce pays depuis la Seconde Guerre mondiale

Police et manifestants se sont affrontés, ce dimanche, dans plusieurs villes des Pays-Bas en marge de rassemblements contre le couvre-feu. A Eindhoven, dans le sud du pays, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser une foule de plusieurs centaines de personnes et répondre aux jets de projectiles. Une trentaine de personnes ont été arrêtées, selon la police locale. Plusieurs véhicules ont été incendiés et des commerces de la gare centrale ont été pillés.

D’autres villes ont été le théâtre d’affrontements. A Amsterdam, un canon à eau et des chiens de police ont été déployés. Un centre de dépistage du Covid-19 a été incendié samedi soir dans le village d’Urk, dans le nord du pays, alors que le couvre-feu national imposé par le gouvernement entrait en vigueur.

Pour lutter contre le Covid-19, les Pays-Bas ont entamé samedi leur premier couvre-feu depuis la Seconde Guerre mondiale. Il est interdit de sortir de chez soi entre 21h00 et 04h30, et ce au moins jusqu’au 9 février. Selon le Premier ministre Mark Rutte, ce couvre-feu doit éviter un confinement, alors que depuis le début de la crise sanitaire, les Néerlandais n’avaient encore jamais dû justifier leurs déplacements.