VIDÉO. Madrid reconfiné partiellement : «Ce sont toujours les mêmes qui payent», peste un habitant

Les habitants des zones concernées ne peuvent quitter leur quartier que pour se rendre au travail, aller chez le médecin et amener leurs enfants à l’école.

Madrid reconfine… partiellement. 850 000 habitants de la capitale espagnole, et sa région, ont depuis lundi, et pour une durée de deux semaines, une liberté de mouvement restreinte pour tenter de freiner la deuxième vague de la Covid-19.

Les habitants concernés, qui représentent 13 % de la population de la région, ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité, comme aller travailler, consulter un médecin ou déposer leurs enfants à l'école. Ils pourront, toutefois, se déplacer librement au sein de leur quartier. Dans le sens inverse, l'entrée des zones concernées sera interdite, sauf pour des raisons de première nécessité.