VIDÉO. Il escalade un gratte-ciel de 152 mètres de haut sans protection à La Défense

À 27 ans, Léo Urban n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir escaladé six gratte-ciels depuis le début de sa pratique, le sportif est monté en haut de la tour Ariane de la Défense. Un exploit réalisé sans aucun matériel.

« Ça fait deux ans que je la travaille, techniquement parlant, elle est proche de mon style, et j'aime beaucoup ses panneaux… » Quelques minutes avant son ascension, Léo Urban observe la tour qu'il a choisi d'escalader. Après l'hôtel Arts de Barcelone ou plus récemment la tour Engie de la Défense, le sportif a décidé de monter en haut de la tour Ariane du quartier d'affaires. Une ascension de 152 mètres de haut à mains nues et sans protection.

Choisie pour son esthétisme, la tour est aussi un symbole important pour le grimpeur : « Elle me rappelle les ascensions d'Alain Robert, qui a dû l'escalader quatre ou cinq fois… », se souvient-il. Surnommé le « Spider-man français », Alain Robert est l'un des pionniers de l'escalade de gratte-ciels et une source d'inspiration pour tous les adeptes de la pratique.

Après quelques échauffements, Léo Urban gravit les premiers mètres du gratte-ciel sous le regard interloqué des passants. Une heure plus tard, c'est sous les applaudissements qu'il atteint le haut de la tour, avant de quitter le quartier, menotté et escorté par des policiers.