VIDÉO. Haut-Karabakh : des Arméniens brûlent leur village pour ne «rien laisser» à l’Azerbaïdjan

L’accord de paix signé entre Azerbaïdjan et l’Arménie entraîne d’importants mouvements de population. Les Arméniens qui doivent fuir leurs villages préfèrent brûler les maisons plutôt que de les laisser au nouvel occupant.

Le village de Charektar brûle. Les Arméniens ont mis le feu à leur maison. « Nous prendrons ce dont nous avons besoin et nous laisserons une terre vide », déclare Vagan Dallakyan, habitant de Charektar. « Qu'ils viennent vivre ici… S'ils le peuvent » lance Arsen, jetant ses vêtements et ses meubles dans les braises au beau milieu de sa salle à manger.

À quelques heures de l'arrivée des troupes azéries, prévue par l'accord de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, les habitants de ce village du Nagorny-Karabakh préfèrent brûler leurs maisons plutôt que de l'abandonner à leur voisin.

L'accord de paix consacre une victoire des forces azerbaïdjanaises. Une grande partie du Haut-Karabakh doit lui être restituée. Selon les autorités russes, les combats qui faisaient rage depuis le mois de septembre ont fait plus de 4 000 victimes et 8 000 blessés ainsi que des dizaines de milliers de réfugiés.