VIDÉO. Etats-Unis : la créatrice des moufles de Bernie Sanders croule sous les demandes

Malgré la joie que procure ce « mini-buzz » à Jennifer Ellis, la créatrice des imposantes « moufles de Bernie », très remarquées pendant la cérémonie d’investiture de Joe Biden, assure ne pas vouloir en vendre pour le moment.

C’est la photo virale de la cérémonie d’investiture de Joe Biden qui a enflammé les réseaux sociaux, celle de Bernie Sanders, assis les jambes et les bras croisés, portant des moufles. La fameuse paire a été cousue par Jennifer Ellis, une fan du sénateur socialiste. Depuis le buzz des « moufles de Bernie », l’enseignante de 42 ans, dit avoir reçu environ « 13 000 emails de personnes » désireuses de lui acheter les mêmes moufles. Une demande qu’elle n’arriverait jamais à satisfaire même si elle en avait envie. « Ça gâcherait toute la beauté de la chose », raconte-t-elle depuis sa petite ville d’Essex Junction, dans le Vermont.

L’histoire de ces moufles écolos - elles sont en laine recyclée, doublées de tissu polaire fait de bouteilles en plastique également recyclées - a de quoi attendrir. Fan du sénateur socialiste, écolo convaincue, Jennifer lui avait envoyé une paire de moufles après sa défaite contre Hillary Clinton à la primaire démocrate pour la présidentielle 2016, pour le consoler. Elle savait, par une connaissance commune, qu’il les aimait bien, rien de plus. Puis l’an dernier, lorsque « Bernie » tentait à nouveau sa chance pour la présidentielle, elle a appris qu’il avait prêté les moufles à quelqu’un qui avait froid aux mains. « J’ai été si touchée que je lui ai envoyé 10 autres paires », dit-elle.

Lors de l’investiture du Président, Bernie Sanders a de nouveau sorti ses moufles, et la photo immortalisant cet instant a été reprise des milliers de fois sur les réseaux. Les moufles sont rapidement devenus iconiques, et les demandes se sont accumulées chez l’enseignante. Mais malgré la grande joie de Jennifer, qui trouve ces mèmes « hilarants », elle assure que les vendre « gâcherait toute la beauté de la chose ». Jennifer Ellis souhaite seulement « plus de joie à tous ». « Si vous donnez quelque chose à quelqu’un […] et ça explose, et le monde entier en a de la joie, c’est formidable ». Pour l’heure, la créatrice préfère passer ses week-ends en famille, avec sa fille de cinq ans. Et « tant mieux », dit-elle, si d’autres profitent de l’enthousiasme grandissant pour ses moufles.