VIDÉO. Des musulmans manifestent contre la France dans plusieurs pays d’Asie et du Proche-Orient

D’Indonésie au Pakistan, en passant par Jérusalem, la Syrie ou le Bangladesh, de nombreux musulmans sont descendus dans les rues ce vendredi pour crier leur colère contre la France.

« Il n'y a de Dieu que Dieu et Macron est l'ennemi de Dieu », scande une foule de fidèles musulmans devant la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem. « Nous ne tolérerons pas que quiconque se moque de notre prophète bien-aimé », s'époumone l'un des leaders d'une autre manifestation au Bangladesh.

A Dacca, la capitale bangladaise, des mannequins à l'effigie d'Emmanuel Macron ont été incendiées au milieu d'une foule très dense. Cette marche contre la France a rassemblé 12 000 personnes, selon les autorités, 40 000 selon des observateurs indépendants et les organisateurs.

D'autres rassemblements ont eu lieu en Indonésie, au Liban, en Syrie, en Afghanistan, ou encore au Pakistan, où des heurts ont éclaté. Ces scènes de colère, parfois violentes, se multiplient depuis plusieurs jours au Moyen-Orient, au Proche-Orient et en Asie où de nombreux musulmans se mobilisent contre les déclarations d'Emmanuel Macron, sur la liberté de caricaturer le prophète Mahomet.