VIDÉO. Couac sur un nouveau couvre-feu à Paris : «Personne ne contredit personne», explique Véran

Le ministre de la Santé indique qu’une « concertation avec l’ensemble des élus du territoire » sera conduite pour décider de la nécessité ou pas d’imposer un nouveau couvre-feu.

Après la polémique et les volte-face sur l'ouverture des commerces, le gouvernement a connu mardi un nouveau gros couac sur le reconfinement de la population française avec l'annonce, aussitôt démentie, de l'imposition d'un couvre-feu à Paris.

Depuis l'entrée en vigueur du nouveau confinement vendredi, il y a eu 14 000 verbalisations sur 100 000 contrôles à travers le pays, a déclaré Gabriel Attal sur BFMTV. Et « au regard de ces situations, nous allons réinstaurer un couvre-feu sur Paris et peut-être l'Ile-de-France », a poursuivi le porte-parole du gouvernement, expliquant que le ministère de l'Intérieur en détaillerait les conditions « dans la journée ».