VIDÉO. Confinement partiel à Cannes : «C’est pour éviter que les Parisiens descendent dans le Sud»

Comme toutes les villes du littoral, entre Menton et Théoule-sur-Mer, la Croisette va se reconfiner le temps de deux week-ends pour tenter de freiner la flambée épidémique qui fait rage dans la région.

« On en a marre, on est fatigués », témoigne Faely. Son magasin de prêt-à-porter est vide, tout comme la rue en face de son magasin, d’habitude très vivante et très fréquentée. Beaucoup se demandent encore s’ils vont ouvrir leurs portes le week-end : « Ça n’a aucun intérêt », confesse Patricia, commerçante. Dans les rues de Cannes, c’est la lassitude qui a pris le dessus après l’annonce par les autorités d’un confinement inédit les prochains week-ends pour contrer la flambée du Covid-19 dans ce département particulièrement touché. Les habitants le redoutaient. « Même si on reste ouvert, les gens seront confinés chez eux donc je ne pense pas qu’ils vont venir sur la Croisette prendre un sandwich ou une glace », raconte Ilona, vendeuse dans une cabane sur la célèbre avenue cannoise.

« Là, il y a la moitié de la France qui est chez nous », témoigne en riant Flore. En cette période de vacances scolaire, ils sont en effet nombreux sur la côte, en quête de soleil et de mer. « On a surtout fait ça pour que les Parisiens ne descendent pas dans le Sud », renchérit Mia.

LIRE AUSSI > Covid-19 : pourquoi la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes inquiète

Tous ne sont pas en total désaccord avec ces nouvelles restrictions. Selma par exemple, aurait même préféré un confinement total : « Pour qu’on puisse profiter cet été, surtout que moi je travaille dans l’événementiel, c’est compliqué pour nous en ce moment, je préfère qu’on soit confinés un ou deux mois pour qu’après, tout redevienne comme avant ».