VIDÉO. 100 000 morts du Covid-19 au Royaume-Uni: Johnson assume la «pleine responsabilité»

Le Royaume-Uni est devenu, mardi 26 janvier, le premier pays européen à franchir le seuil des 100 000 morts dus au Covid-19.

Il se vantait de serrer les mains de malades à l’hôpital début mars dernier, désormais Boris Johnson fait son mea culpa. En pleine troisième vague d’une pandémie virulente suite à l’apparition d’un variant considéré comme bien plus contagieux, le Premier ministre britannique déplore et assume la « pleine responsabilité » des morts de ses compatriotes. Avec 100 162 décès liés au Covid-19, le Royaume-Uni dispose du bilan le plus lourd d’Europe.

« Je tiens à répéter que je suis profondément désolé pour chaque vie perdue », a affirmé Boris Johnson. Ce que je peux vous dire, c’est que nous avons vraiment fait tout ce que nous pouvions et continuons à faire tout ce que nous pouvons pour minimiser les pertes de vie et les souffrances dans ce qui a été une étape très, très difficile, et une crise très difficile. »

Le Royaume-Uni a été le premier pays occidental à approuver un vaccin début décembre. Face à l’aggravation dramatique de la crise sanitaire, les autorités ont reporté à 12 semaines l’injection de la deuxième dose et mobilisé des dizaines de milliers de volontaires pour accélérer la campagne, menée dans des centres de masse comprenant cathédrales et mosquées.