Vitry-sur-Seine : la Nuit Blanche aura bien lieu au Kilowatt

La jauge est limitée à 1 000 personnes. Au programme : spectacle de cirque, exposition photo, danse et théâtre.

 Vitry. La Nuit blanche aura bien lieu au Kilowatt qui va se transformer en « musée à ciel ouvert ».
Vitry. La Nuit blanche aura bien lieu au Kilowatt qui va se transformer en « musée à ciel ouvert ». DR

Ces deux dernières années, le Kilowatt a rendu la Nuit Blanche visible à des kilomètres à la ronde en illuminant les cheminées de l'ancienne centrale à charbon avec un spectacle son et lumière. Cette année, une nouvelle édition de la manifestation artistique se déroulera bien à leurs pieds malgré le contexte sanitaire. « Nous avions de toute façon déjà imaginé une édition adaptée au protocole », explique Aurélien Rozo du Kilowatt.

Cela fait un moment que la jauge est limitée à mille personnes dans ce lieu culturel de fête et de concerts créé en 2018. « On s'est toujours adaptés aux décrets qui sortent », assure Aurélien Rozo qui précise qu'il faudra être assis ce samedi pour profiter des spectacles, en plus du fait de porter le masque et de respecter les gestes barrières.

Le point fort de la Nuit Blanche qui débutera à 19 heures samedi pour finir à 5 heures du matin dimanche sera un spectacle de cirque d’Arthur Sidoroff (en photo) et Julian Sicard. LP/F.D.
Le point fort de la Nuit Blanche qui débutera à 19 heures samedi pour finir à 5 heures du matin dimanche sera un spectacle de cirque d’Arthur Sidoroff (en photo) et Julian Sicard. LP/F.D.  

Les cheminées ne s'illumineront pas, cette année. Mais rien à voir avec l'épidémie. « On proposait ça depuis deux ans et on avait envie de changer », explique-t-il.

Le site capable de s'adapter aux mesures anti-Covid

Le point fort de la soirée qui débutera à 19 heures ce samedi pour finir à 5 heures du matin dimanche sera un spectacle de cirque d'Arthur Sidoroff et Julian Sicard. Ces deux circassiens sont déjà bien familiers du Kilowatt puisqu'ils ont passé une partie de l'été à transmettre leur art à des enfants et ados de la ville.

La compagnie Tangible doit notamment présenter un spectacle inédit : un duo chorégraphique « pour danseur et roue-pelle ». Ici, lors d’un atelier de cirque cet été avec une circassienne venue de Bretagne. LP/F.D.
La compagnie Tangible doit notamment présenter un spectacle inédit : un duo chorégraphique « pour danseur et roue-pelle ». Ici, lors d’un atelier de cirque cet été avec une circassienne venue de Bretagne. LP/F.D.  

Elle sera aussi l'occasion pour Tangible de dévoiler une version courte d'un programme présenté d'ici quelques jours lors du festival Mur Murs. La compagnie qui mène depuis plusieurs années un projet d'accompagnement artistique du démantèlement de l'ancienne centrale doit notamment présenter un spectacle inédit : un duo chorégraphique « pour danseur et roue-pelle »! Celle récupérée sur le site et qui a trouvé sa place au sein du Kilowatt.

Au programme aussi, une exposition photographique, des installations lumineuses, du théâtre vivant… De quoi transformer le Kilowatt en « musée à ciel ouvert ». « On a décidé de maintenir la Nuit Blanche parce qu'on sait qu'on est en capacité de s'adapter », insiste Aurélien Rozo.

Ce samedi à partir de 19 heures au 18, rue des Fusillés. Entrée libre.