Villeneuve-Saint-Georges : troisième grève en deux mois à la trésorerie

Les agents réclament davantage de présence sur place en cette période de crise sanitaire. Les finances publiques veulent, à l’inverse, développer le télétravail. Il dément aussi la rumeur d’une future fermeture du site.

 Villeneuve-Saint-Georges. Des agents de la trésorerie réclament davantage de collègues en présentiel plutôt qu’en télétravail pour faire face à l’activité.
Villeneuve-Saint-Georges. Des agents de la trésorerie réclament davantage de collègues en présentiel plutôt qu’en télétravail pour faire face à l’activité.  GoogleStreetView

Pour la troisième fois en trois mois, les agents des finances publiques étaient en grève à la trésorerie de Villeneuve-Saint-Georges, ce lundi. Ils réclament « l'affectation supplémentaire de personnels en présentiel et les moyens techniques (pour le télétravail et une gestion plus rapide des facturations) pour assurer leur charge de travail », notamment en lien avec le centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges (Chiv).

Soutenus par la section locale du PCF, une majorité des 22 agents avait cessé le travail le 28 septembre, seulement 2 le 30 octobre selon la direction départementale des finances publiques ; enfin 5 ce lundi.

La direction veut privilégier — et même développer — le télétravail en cette période de pandémie de Covid-19. Quatre des 22 agents travaillent à distance actuellement, dont trois sont des personnels jugés vulnérables par la médecine du travail ou devant faire plus de trois heures de trajet quotidien entre leur domicile et la trésorerie. « Des dotations supplémentaires sont en cours de déploiement, trois ou quatre postes sont concernés », annonce la direction du pôle gestion publique. Le but est bien de protéger au maximum les effectifs par rapport au virus et au risque de contamination.

L'hôpital y a transféré une partie de son activité

Pourtant, les grévistes estiment ne pas être assez nombreux sur place pour traiter l'accueil du public et les affaires courantes (courrier, caisse…).

« La fréquentation de la trésorerie de Villeneuve-Saint-Georges est importante, notamment en raison de la crise sanitaire puisque la régie des entrées qui permettait aux usagers du Chiv de régler sur le site de l'hôpital a été fermée en mars afin d'accroître les capacités de réception des malades et n'a toujours pas pu rouvrir à cette heure, admet la direction. En contrepartie, l'hôpital a mis à disposition un agent hospitalier dans les locaux de la trésorerie, aux heures d'ouverture du public, afin d'aider à la mise à jour des dossiers (plus de 7 000 ont ainsi été traités depuis le mois de juillet). Et la direction départementale des finances publiques a affecté tous les mois un agent de renfort. Ce soutien, qu'il s'agisse de l'agent hospitalier ou du renfort, sera maintenu. »

Enfin, la direction réfute les rumeurs d'une future fermeture du lieu : « Le maintien d'une antenne, qui sera notamment consacrée à la réception du public, est prévu dans le plan de réorganisation des services pour le département, dans le cadre du projet de nouveau réseau de proximité qui doit s'organiser sur plusieurs années. » En parallèle, a débuté par exemple le paiement de proximité chez quatre buralistes à Villeneuve ou le déploiement des espaces France Services (Bonneuil, Santeny, Brunoy…).