Val-de-Marne : il tente d’étrangler sa femme et sort boire un café

Cet homme de 32 ans a été arrêté ce mardi midi dans un restaurant de Champigny. Sa femme souffre de plusieurs blessures mais ses jours ne sont pas en danger.

 Bry-sur-Marne, passage Paillot. L’agression a eu lieu dans l’appartement familial situé dans ce lotissement tranquille.
Bry-sur-Marne, passage Paillot. L’agression a eu lieu dans l’appartement familial situé dans ce lotissement tranquille.  GoogleStreetView

Il était tranquillement en train de boire un café quand les policiers de Champigny lui sont tombés dessus ce mardi midi. Cet homme de 32 ans ne semblait ni stressé ni anxieux, ont même noté les fonctionnaires en procédant à son interpellation dans l'une des nombreuses enseignes de restauration rapide de l'avenue du Général-de-Gaulle, à Champigny.

Difficile à croire que quelques minutes plus tôt ce gérant d'une société de BTP manquait de tuer sa femme en lui portant des coups de couteau et en essayant de l'étrangler avec un câble électrique.

C'est du moins pour ces faits qu'il a été placé en garde à vue dans la foulée au commissariat de Nogent-sur-Marne. La victime, elle, semble hors de danger.

Pour une histoire d'argent

On ne sait pas si c'est elle ou des voisins qui appelle les secours vers 10h30. Toujours est-il que les policiers de Nogent-sur-Marne découvrent une femme en état de choc dans cet appartement situé passage Paillot, dans un lotissement tranquille à Bry-sur-Marne.

A son bras droit, des plaies saignantes. A son front, une marque rouge. Et à son cou, des traces de strangulation. Les fonctionnaires lui demandent s'il faut appeler les pompiers. La victime, âgée de 32 ans également, refuse. Mais elle raconte ce qu'il vient de se passer.

Elle a eu une dispute avec son mari un peu plus tôt dans la matinée. La raison ? Une histoire d'argent. Le conjoint entre dans une colère noire. Il lui assène plusieurs coups de poing jusqu'à la faire chuter. Puis il se saisit d'un câble électrique et tente de l'étrangler, sans aller toutefois jusqu'au bout. Il aurait pu en rester là. Mais non. Il prend alors un couteau et essaye de la balafrer au niveau du visage.

Dans un geste défensif, elle se protège avec son avant-bras droit. L'homme finit par abandonner. Et il sort de l'appartement. Dans la cuisine, sur une table, les policiers mettent la main sur le couteau recouvert de sang ainsi que le câble électrique.

En garde à vue pour tentative d'homicide

Ils se renseignent sur le suspect. Et ils apprennent très vite qu'il doit être à l'heure qu'il est dans ce commerce de restauration rapide de Champigny. C'est ici, peu avant midi, qu'il a été interpellé sans problème et placé en garde à vue pour tentative d'homicide.

C'est la première affaire de violence conjugale particulièrement violente qui éclate dans le Val-de-Marne depuis le reconfinement. Lors du premier confinement, ces infractions avaient fortement augmenté.

Dans le département, la prise en charge des victimes par la police et la réponse pénale du parquet avaient été cités en exemple par Marlène Schiappa, ancienne secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations, lors d'un déplacement au commissariat de Fontenay-sous-Bois en juillet dernier.