PSG-Leipzig : plus de 60 clients s’entassent dans un bar à chicha du Val-de-Marne

Le gérant de l’établissement situé à Choisy-le-Roi a été placé en garde à vue ce mardi soir pour mise en danger de la vie d’autrui. L’ensemble des consommateurs a été verbalisé.

 Si le match de ligue des champions s’est déroulé à huis-clos, un bar à chicha de Choisy-le-Roi affichait une belle fréquentation malgré le confinement. (Illustration)
Si le match de ligue des champions s’est déroulé à huis-clos, un bar à chicha de Choisy-le-Roi affichait une belle fréquentation malgré le confinement. (Illustration) LP/Jean-Baptiste Quentin

Pour ces clients, la soirée foot s'annonçait prometteuse dans ce bar à chicha de Choisy-le-Roi. Elle s'est pourtant très mal terminée. Et pas seulement à cause de la piètre performance du PSG en Ligue des champions. Ce mardi soir, une opération de police a été déclenchée en plein milieu du match.

Bilan : 69 verbalisations ont été dressées pour non-port du masque ou, évidemment, pour non-respect du confinement. Le gérant du commerce a lui été placé en garde à vue au commissariat de Choisy-le-Roi pour mise en danger de la vie d'autrui. «Sa garde à vue a été prolongée », nous confiait ce mercredi soir une source judiciaire.

La rencontre contre le club allemand de Leipzig a débuté depuis quelques minutes ce mardi soir que ça râle déjà avenue Victor-Hugo. Du côté du quartier des Gondoles, quasiment sous le pont de Choisy-le-Roi, on dirait qu'il y a de l'animation au Cloud.

Ce bar à chicha - salon de thé n'a pas ouvert il y a très longtemps. «Moins de deux ans », estime un habitant. De l'extérieur, le badaud ne peut rien voir. «La vitrine est opaque», précise le même riverain. A l'intérieur en revanche, c'est nettement plus animé. «Mais au mépris des consignes de confinement », insiste une source proche de l'enquête.

Toutes les identités relevées

Un voisin appelle la police. Les fonctionnaires entrent dans l'établissement lors de la première mi-temps, après le but sur penalty du PSG. «Les clients fumaient surtout la chicha », précise un policier. Toutes les identités ont été relevées et les amendes dressées. Les consommateurs ont pu ensuite rentrer chez eux. « Il n'y avait que 40 clients, assure un proche du gérant. Les autres personnes qui ont été verbalisées n'étaient pas dans le commerce mais habitent l'immeuble. »

Le commissariat de Choisy-le-Roi est saisi de l'enquête. « Cet établissement n'a jamais fait parler de lui auparavant, précise un policier de Choisy-le-Roi. Je ne savais même pas qu'il existai ».

Newsletter L'essentiel du 94
Un tour de l'actualité du Val-de-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

C'est la deuxième fois qu'une soirée réunissant des dizaines de personnes fait l'objet d'une intervention de police dans le département. La première, c'était le 13 novembre dans un loft de Joinville où près de 300 convives étaient rassemblés. Dans la même villa, 16 personnes avaient écopé d'une amende pour non-confinement lors d'une autre soirée ce dimanche soir.