Ivry : privés de voiture après l’incendie de leur parking

Mi-juillet, un incendie se déclarait dans un parking souterrain de la rue Marat, à Ivry (Val-de-Marne). Depuis, les habitants n’ont pas pu récupérer leurs véhicules car des expertises sont toujours en cours.

 Ivry (Val-de-Marne), lundi 27 juillet. Chaque jour, des propriétaires de voitures coincées dans le parking de la rue Marat se retrouvent devant l’entrée pour échanger des informations.
Ivry (Val-de-Marne), lundi 27 juillet. Chaque jour, des propriétaires de voitures coincées dans le parking de la rue Marat se retrouvent devant l’entrée pour échanger des informations. LP/F.D.

Ils partagent une grosse colère. A Ivry (Val-de-Marne), un groupe se retrouve quotidiennement devant l'entrée du parking souterrain de la rue Marat. Ce sont des habitants dont les véhicules sont toujours coincés dans ce parking de 300 places, sur plusieurs niveaux, géré par Indigo. Un parking touché dans la nuit du 14 au 15 juillet par un incendie qui avait nécessité l'intervention d'une centaine de pompiers.

Chaque jour, ces sinistrés s'y retrouvent pour «partager les informations» dont ils disposent. C'est-à-dire, d'après eux, pas grand-chose. Si ce n'est que l'incendie serait «criminel», ce qui à ce stade ne nous a pas été confirmé.

Ce sur quoi tout le monde s'accorde, c'est qu'aucune voiture n'est sortie de ce parking depuis l'incendie. Une centaine s'y trouverait, dont environ dix détruites par le feu. Son accès est «strictement interdit sur recommandation des pompiers», a-t-il été écrit par Indigo sur les barrières qui empêchent d'y accéder.

A côté de ces barrières, une chaise en plastique a été installée. «C'est celle du gardien du parking, explique le groupe qui le croise tous les jours. Même lui ne peut pas y accéder et ils le laissent là, comme ça.»

«Ils se foutent de nous»

«Excusez-moi, vous êtes là pour l'incendie ?» Régulièrement, alors qu'ils discutent, des passants s'arrêtent pour les interrompre. En fait, d'autres propriétaires de voitures désemparés eux aussi.

«Ils se foutent de nous, on en a marre», résume cet habitant venu sur place avec son épouse et qui, comme d'autres, est déjà allé à la mairie, propriétaire des murs, pour s'en plaindre. Le couple a trois véhicules à l'intérieur. Leur abonnement leur coûte 120 euros chaque mois. Ils vont reprendre le travail lundi sans avoir pu partir en vacances.

Ivry-sur-Seine, rue Marat, nuit du 14 au 15 juillet. De très gros moyens avaient été déployés pour venir à bout de ce feu. BSPP/Marc Loukachin
Ivry-sur-Seine, rue Marat, nuit du 14 au 15 juillet. De très gros moyens avaient été déployés pour venir à bout de ce feu. BSPP/Marc Loukachin  

«On devait partir le 15 juillet», explique cette dame. Jour où ils ont compris en arrivant rue Marat et en voyant les dégâts que ce ne serait pas possible. «C'est un monsieur qui nettoyait l'entrée qui nous a appris ce qui s'est passé », raconte celle-ci. Ils ont bien eu une voiture de location, mais depuis vendredi seulement. Au lieu de partir en congés, ils ont donc géré «la paperasse» et non sans difficultés : «On réclame le rapport des pompiers dont on a besoin pour l'assurance», expliquent-ils.

Newsletter Un tour de l'actualité du Val-de-Marne et de l'IDF
L'essentiel du 94
Toutes les newsletters

A priori, les véhicules de ce couple n'ont pas été touchés directement par cet incendie qui pour rappel n'avait fait aucun blessé, mais pour lequel les pompiers avaient utilisé Colossus, le robot extincteur utilisé notamment pour l'incendie de Notre-Dame, à Ivry pour faire baisser la température et préserver les logements attenants pour lesquels les pompiers étaient si inquiets.

Le «risque pour le public» reste à évaluer

Alors qu'ils discutent, un homme s'arrête à nouveau à leur hauteur à scooter. Il est agent immobilier et vient de vendre un appartement dans la résidence au-dessus du parking. Et apprend, dépité, que celui-ci n'est plus accessible. «Vous voyez c'est nous qui donnons les infos», souffle cette femme qui vit à Ivry depuis vingt ans et gare sa voiture dans ce parking depuis autant de temps. Elle a créé un groupe de discussion entre sinistrés. «Quand on arrive à avoir des informations elles sont contradictoire», déplore-t-elle.

Pour la municipalité (PCF), l'adjoint au maire Mehdi Mokrani indique que le passage de l'expert mandaté par la ville est attendu sur place mercredi et que «c'est seulement à partir de son passage» que les choses devraient pouvoir se débloquer. «Nous avons fait en sorte qu'il passe le plus rapidement possible et tenu au courant les habitants», assure-t-il, rappelant qu'ils sont plusieurs à avoir été «reçus» en mairie.

Les abonnés seront «sans doute remboursés»

Contactée, la société Indigo explique qu'elle «collabore depuis l'incident avec les autorités judiciaires dans le cadre de l'enquête en cours afin de déterminer la cause de cet incendie».

Elle explique aussi avoir «immédiatement informé les usagers du parking du sinistre» et leur a dit-elle permis «dans un premier temps de récupérer leurs effets personnels dans leur véhicule – quand cela était possible - tout en les prévenant qu'ils ne pourraient plus avoir accès au parking», du fait des expertises menées.

Plusieurs expertises ont été réalisées, « une autre concernant les aspects structurels du parking doit avoir lieu dans le courant de la semaine », indique-t-on chez Indigo. DR
Plusieurs expertises ont été réalisées, « une autre concernant les aspects structurels du parking doit avoir lieu dans le courant de la semaine », indique-t-on chez Indigo. DR  

Les propriétaires des véhicules «pourront les récupérer dès que les conditions de sécurité seront garanties», indique-t-on chez Indigo. Plusieurs expertises ont été réalisées, une autre concernant les «aspects structurels du parking» doit avoir lieu «dans le courant de la semaine».

«Les rapports permettront d'établir si les conditions d'accès et d'évacuation des véhicules ne comportent pas de risque pour le public», poursuit-on chez Indigo. Précisant enfin que les abonnés seront «sans doute remboursés» de leur abonnement sur la période du sinistre.