Ivry : 300 personnes ont marché pour demander « paix et justice pour Karim »

Elles participaient ce dimanche à la marche blanche en hommage à Karim M., ce père de 40 ans tué à bout portant le 6 août dernier. Ses proches réclament une même justice pour le tueur, arrêté, et son chauffeur, placé sous contrôle judiciaire.

 Ivry, ce dimanche après-midi. 300 personnes ont participé à la marche blanche en hommage à Karim M., tué par balle le 6 août dernier par un homme ivre.
Ivry, ce dimanche après-midi. 300 personnes ont participé à la marche blanche en hommage à Karim M., tué par balle le 6 août dernier par un homme ivre. LP/Corinne Nèves

De grands portraits d'un homme dans la force de l'âge, élégant et souriant, des dizaines de t-shirts blancs barrés d'une phrase « Justice à la mémoire de Karim » et une grande banderole réclamant « Paix et justice à la mémoire de Karim ». Voilà ce qui a fait avancer ce dimanche après-midi, à Ivry quelque 300 personnes très émues.

Toutes, famille, amis, voisins, participaient à la marche blanche en hommage à Karim M., ce père de 40 ans mort le 6 août dernier d'une balle tirée à bout portant et dans son dos par un homme totalement saoul alors qu'ils se trouvaient sur le parking de la résidence. Toutes réclamaient « une même justice » pour l'auteur des tirs, « mis en examen pour assassinat et tentative d'assassinat » et son chauffeur « mis en examen du chef de complicité de ces crimes et sous contrôle judiciaire » déclarait dernièrement le parquet de Créteil au Parisien.

« Être ici, ensemble, c'est la meilleure des réponses à cette violence qui frappe en bas de chez nous »

Les sœurs et frère de la victime, comme ses parents, étaient présents en tête de cortège, aux côtés d'autres membres de la famille et du maire (PCF) Philippe Bouyssou. « Ce drame qui touche la famille de Karim nous concerne toutes et tous, a déclaré l'élu. Être ici, ensemble, c'est la meilleure des réponses à cette violence qui frappe en bas de chez nous. »

Ivry, ce dimanche après-midi. Les témoignages d’amis très proches se sont succédé, poignants. LP/Corinne Nèves
Ivry, ce dimanche après-midi. Les témoignages d’amis très proches se sont succédé, poignants. LP/Corinne Nèves  

Il fut difficile pour Soraya et Sarah, les deux sœurs de la victime, de s'exprimer. Mais dignement, elles ont toutes deux évoqué « leur grand frère, leur phare, leur ange gardien qui les a aidées à se construire ». Pour lui, elles se disent « prêtes à combattre pour que la justice soit rendue ». Effondrés, les parents de Karim étaient forts bien entourés.

Les témoignages d'amis très proches se sont succédé, poignants, rappelant que le drame s'était déroulé en présence du père de Karim et non loin de sa petite fille.

Une pétition signée par plus de 1 000 personnes

De part et d'autre du rassemblement, de petites tables avaient été installées pour permettre à qui le voulait de signer la pétition lancée par la famille. Celle-ci ayant déjà récolté quelques 1 000 signatures, rappelait notamment : « Dans son action criminelle, le tueur a été assisté, à notre avis en conscience, par un homme qui conduisait le véhicule dans lequel s'est trouvé l'assassin lors de ses trois venues devant le bâtiment de notre famille […] Nous nous battrons pour que justice soit faite à Karim et vous demandons votre soutien pour que le complice de ces crimes ignobles réponde de ses actes ».

Le maire d'Ivry, lui, évoque aussi le drame « des armes qui circulent en grand nombre dans la société » et se demande « comment ce type a pu s'en procurer une ? ».

Au 40e jour après la mort de Karim, qui repose désormais dans le carré musulman du cimetière de Thiais, la famille a prévu une veillée, ce dimanche soir dans une salle, à Villejuif.