«Ils ont osé…» : des gendarmes de Maisons-Alfort soupçonnés de vol d’alcool à bord d’un avion

Deux gendarmes mobiles auraient vidé le tiroir des bouteilles d’alcool dans l’avion qui les ramenait de leur mission à Mayotte. Ils nient et expliquent que les mignonnettes étaient en accès libre.

 Les militaires concernés par l’incident à bord font partie d’un escadron de gendarmerie mobile de Maisons-Alfort (Illustration).
Les militaires concernés par l’incident à bord font partie d’un escadron de gendarmerie mobile de Maisons-Alfort (Illustration).  LP/Arnaud Journois

Que s'est-il passé à bord du vol Air Austral UU975 entre La Réunion et Paris, début février ? Selon nos informations, deux gendarmes auraient dérobé les bouteilles d'alcool destinées à être servies aux passagers. Une version que les principaux concernés réfutent.

Les deux hommes se trouvaient à bord avec leur escadron de gendarmerie mobile de Maisons-Alfort (Val-de-Marne), l'un des trois implantés dans la commune. Le groupe rentrait d'une mission de trois mois à Mayotte. Après un premier vol entre l'aéroport Dzaoudzi-Pamandzi et La Réunion, un deuxième avion les ramenait à Paris.

Vive discussion entre l'hôtesse et le major

C'est durant ce second voyage que l'incident a eu lieu. L'une des hôtesses de l'air s'approche des casiers dans lesquels le personnel navigant commercial entrepose les plateaux-repas et boissons destinés aux passagers. Elle découvre que le compartiment des petites bouteilles d'alcool est… vide.

« Ils ont osé, ils ont osé… », lâche-t-elle. « Ils », ce sont deux gendarmes qui font partie de l'escadron. Elle les a surpris en train de boire de nombreuses mignonnettes. Elle serait alors venue vérifier son compartiment de rangement et aurait trouvé le bac vidé de ses mignonnettes.

S'en est suivie une vive discussion entre l'hôtesse et le major encadrant l'escadron. Ce dernier s'est même entretenu avec le commandant de bord, vu la tournure de l'incident.

«Il s'agit d'un malentendu»

Les deux mis en cause se sont expliqués rapidement. « Ils ont reconnu avoir bu les mignonnettes d'alcool mais pas de les avoir volées, explique une porte-parole de la gendarmerie nationale. Selon leur témoignage, le tiroir contenant les fameux flacons n'était pas scellé par le fil de plomb comme les autres bacs. Les bouteilles étaient posées sur un galet. Ils pensaient qu'elles étaient donc à disposition et se sont servis. Ils n'ont jamais eu l'intention d'extraire les bouteilles hors de l'avion, juste de les consommer à bord. Il s'agit d'un malentendu et non d'un vol. »

La compagnie Air Austral, contactée, annonce ne pas déposer plainte. « Un rappel à l'ordre a été fait aux gendarmes concernés, précise-t-elle. L'incident a pu être géré à bord et le voyage a pu se poursuivre normalement dans le calme. »