Chevilly-Larue : soupçonné de viol, Acrobate 94 placé en détention provisoire

Le casse-cou de «Ninja Warrior» a été placé en détention provisoire ce vendredi en fin de journée. Pour préparer sa défense, il a demandé un délai avant son passage devant le juge des libertés et de la détention.

 Acrobate94, l’homme qui a grimpé un immeuble de la place de la République pour décrocher la banderole de Génération Identitaire lors du rassemblement pour Adama Traoré, a été placé en détention provisoire vendredi.
Acrobate94, l’homme qui a grimpé un immeuble de la place de la République pour décrocher la banderole de Génération Identitaire lors du rassemblement pour Adama Traoré, a été placé en détention provisoire vendredi. LP/Arnaud Journois

Le « Spider-Man de la République » dormira à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) ce vendredi soir. Acrobate 94, ce jeune homme de 28 ans, connu notamment pour avoir décroché une banderole du groupuscule d'extrême droite Génération identitaire le 13 juin dernier, a été placé en détention provisoire en attendant son passage devant le juge des libertés et de la détention mardi. Il est soupçonné d'avoir commis un viol et des violences sur sa compagne.

« Nous avons sollicité un délai pour efficacement préparer sa défense dans la perspective de sa comparution devant le juge des libertés et de la détention », a simplement précisé son avocat joint par téléphone, ce vendredi soir, Me Raphaël Chiche.

Le Youtubeur aux millions d'abonnés a été mis en examen précisément « pour un viol sur conjoint, des violences aggravées ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de dix jours, des menaces de morts sur conjoint et pour acte d'intimidation sur une victime pour la contraindre à ne pas déposer plainte ou à se rétracter », précise le parquet de Créteil, ce vendredi en fin de journée. Son placement en détention provisoire avait ainsi été requis. Interpellé ce mercredi et placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de L'Haÿ-les-Roses, le jeune homme est également soupçonné d'avoir commis des violences sur sa conjointe depuis juin 2019.

Il reconnaît des gifles et parle d'acte consenti

Il est soupçonné d'avoir imposé une fellation à sa conjointe dans un parc de Chevilly-Larue, la ville dont est originaire « l'influenceur », durant la nuit du 14 au 15 janvier. La victime, âgée de 28 ans, sa conjointe depuis plusieurs années, même si le couple ne vivait pas sous le même toit, a déposé plainte. « Il reconnaît avoir porté des gifles et évoque un acte consenti », précise une source judiciaire.

Sur une trottinette en peignoir, en train de faire des figures assis sur le guidon d'une moto, de sauter d'une nacelle avec un élastique ou lors de la finale de l'émission de TF 1 « Ninja Warrior », le jeune homme, passé par le cirque, aime les sensations fortes.

Le 13 juin 2020, la France découvre son visage lors d'une manifestation contre le racisme et les violences policières. Ce jour-là, sous les applaudissements de la foule, il monte presque tranquillement les six ou sept étages d'un immeuble haussmannien de la place de la République pour décrocher une gigantesque banderole.