Chevilly-Larue : deux suspects arrêtés après une tentative d’assassinat au marteau

Deux hommes, un majeur et un mineur, ont été interpellés durant la nuit de mercredi à jeudi. Un homme a notamment été blessé à coups de marteau sur le crâne.

 Illustration. Une patrouille de la brigade anticriminalité a interpellé deux suspects après une tentative d’assassinat commise à Chevilly-Larue, durant la nuit de mercredi à jeudi.
Illustration. Une patrouille de la brigade anticriminalité a interpellé deux suspects après une tentative d’assassinat commise à Chevilly-Larue, durant la nuit de mercredi à jeudi. LP/Olivier Boitet

Une tentative d'assassinat pourrait être liée à une précédente agression ? Un homme, non identifié, a été grièvement blessé à la tête après avoir reçu plusieurs coups de marteau durant la nuit de mercredi à jeudi, aux abords d'une station-service de Chevilly-Larue. Deux suspects, un majeur de 18 ans et un mineur de 16 ans, sous réserve que leurs identités soient exactes, les deux étant sans papier, ont été interpellés moins d'une heure après les faits.

« Au départ, un homme, la victime, est violemment attaqué par trois autres, notamment à coups de marteau », précise le parquet de Créteil. Il est 1 h 15.

Un suspect avec une main ensanglantée

Un témoin compose immédiatement le 17 pour signaler une violente bagarre alors que les agresseurs prennent la fuite. Trois hommes s'en seraient pris à un quatrième, frappé à plusieurs reprises notamment sur le crâne. Des patrouilles de nuit de la police nationale convergent sur place puis munies d'une simple description des suspects commencent à arpenter les rues.

Vers 2 heures, une patrouille de la brigade anticriminalité intriguée par deux hommes à l'angle d'une rue de Vitry-sur-Seine en plein couvre-feu, se décide à les contrôler. Leur intuition est la bonne. « L'un des deux suspects, le mineur, avait encore une main ensanglantée, précise le parquet. Il se serait blessé à la main en donnant des coups de marteau et de casque à la victime. »

Le suspect lui-même victime ?

Outre sa blessure à la main, les policiers découvrent une impressionnante cicatrice à hauteur du cou. « Cela pourrait être la cause de cette agression », avance le parquet de Créteil. La victime aurait-elle attaqué et blessé grièvement le mineur à hauteur du cou lors d'une précédente attaque ? Les enquêteurs du service départemental de la police judiciaire du Val-de-Marne, en charge du dossier, vont devoir attendre pour en avoir le cœur net.

En effet, la garde à vue du suspect a dû être levée, l'état de sa main nécessitant une hospitalisation. Quant à la victime, grièvement blessée et toujours hospitalisée dans un état grave, elle n'a pas pu être entendue.

Les policiers auront peut-être une première réponse après avoir entendu le deuxième suspect, toujours placé en garde à vue. Le troisième larron est toujours activement recherché.