Bonneuil-sur-Marne : le maire va céder son écharpe à son premier adjoint

Après plus de 16 ans à la tête de la ville, Patrick Douet (PCF) démissionnera en janvier. Il propose déjà Denis Oztorun (PCF) pour le remplacer.

 Bonneuil, 2015. Le maire (PCF) Patrick Douet (avec la casquette) va démissionner en janvier. Il propose son premier adjoint Denis Oztorun (PCF) pour lui succéder.
Bonneuil, 2015. Le maire (PCF) Patrick Douet (avec la casquette) va démissionner en janvier. Il propose son premier adjoint Denis Oztorun (PCF) pour lui succéder.  LP/Elsa Marnette

Il avait prévenu que ce serait son dernier mandat. À Bonneuil-sur-Marne, c'était même un secret de Polichinelle qu'il laisserait sa place en cours de mandat. Ce que, en revanche, il n'avait pas prévu c'est de partir aussi tôt après sa réélection.

Dans un courrier envoyé en début de semaine aux militants de la section PCF de sa ville, Patrick Douet, le maire de Bonneuil depuis 2004, a annoncé qu'il démissionnerait en janvier de son fauteuil. Une information qu'il nous a confirmée ce vendredi.

« Je vais demander à la préfecture d'organiser un conseil municipal le 21 janvier », précise-t-il. Lors de cette assemblée, il soumettra aux élus un nom pour lui succéder. Sans surprise, il s'agit de son premier adjoint (PCF) Denis Oztorun. C'est lui qui l'avait remplacé quand le maire avait dû s'éloigner de la vie politique en 2015 le temps de soigner un cancer. « Il s'en était très efficacement acquitté », rappelle Patrick Douet dans le courrier qu'il vient d'adresser aux « camarades » de Bonneuil.

« Ce serait n'importe quoi de continuer encore pendant des années »

C'est encore une fois pour des raisons de santé que le maire doit laisser son écharpe. « Je suis en rémission depuis plusieurs années, écrit-il. Néanmoins cette maladie m'a beaucoup fatigué. Elle a aussi irrémédiablement affecté mes défenses immunitaires ce qui me conduit notamment à devoir bénéficier chaque semaine de soins hospitaliers. »

En clair, avec la Covid-19, les médecins demandent à Patrick Douet de rester le plus possible à domicile. « Vendredi j'ai dû faire une audioconférence, je suis frustré », regrette-t-il. Bref, pour lui, cela semble le bon moment pour passer la main. « Et j'ai bientôt 65 ans, souligne-t-il. Ce serait n'importe quoi de continuer encore pendant des années. »

Le successeur annoncé n'est pas discuté

Pas question non plus d'attendre la fin du mandat et de plonger son successeur désigné dans une bataille électorale. « On a vu ce que ça a donné à Valenton avec une ville qui a basculé », regrette un militant communiste. Certes, à Bonneuil, l'opposition est balbutiante alors qu'aux municipales la liste du maire était passée dès le premier tour avec 77,3 % des voix.

Pas de crainte non plus d'un putsch chez les communistes, comme à Vitry-sur-Seine. « La proposition de présenter Denis Oztorun fait l'unanimité au sein de la section et même chez nos partenaires », assure un militant. « Cela veut dire que je n'ai pas fait trop de bêtises », sourit l'intéressé qui nous confie « son immense fierté » à l'idée de remplacer Patrick Douet.