Avec Refectio, redonnez un coup de jeunes à vos vieux meubles de famille

Le Joinvillais Vincent Marsaudon a créé une plateforme mettant en relation les particuliers voulant relooker des meubles de famille et les artisans capables de le faire.

 Le Joinvillais Vincent Marsaudon, créateur de la plateforme en ligne Refectio qui met en relation particuliers et artisans menuisiers et tapissiers. DR
Le Joinvillais Vincent Marsaudon, créateur de la plateforme en ligne Refectio qui met en relation particuliers et artisans menuisiers et tapissiers. DR 

Faire du neuf avec de l'ancien. C'est ce qu'a souhaité Vincent Marsaudon, Joinvillais de 30 ans, qui a créé Refectio, la plateforme en ligne dédiée au relooking de meubles. « J'ai hérité de meubles de famille auxquels je reste sentimentalement attaché, explique-t-il. Mais ils dénotent dans mon intérieur. Il fallait leur redonner un coup de neuf. C'est de là que m'est venue l'idée de Refectio qui met en relation les particuliers avec des artisans de toutes les régions françaises, qualifiés, qui possèdent des assurances professionnelles. »

Quittant son métier de conseil en gestion de relation clients, Vincent Marsaudon lance sa plateforme cet automne. Grâce à elle, on peut relooker sa madeleine de Proust, le bureau de Mamie sur lequel on a écrit ses premières histoires, la table de cuisine vintage où l'on aimait à dévorer les gaufres maison et le chocolat chaud, ou encore la commode de la chambre des aïeuls qui cachait, sans aucun doute, des secrets.

Un relooking et de petites réparations si nécessaire

« Je parle de relooking mais pas de restauration car dans l'inconscient des gens, ça semble plus cher, plus luxueux. » Mais si le meuble nécessite une petite réparation, comme un pied, une attache de tiroir, cela entre dans le cadre de Refectio. « Les particuliers intéressés ont à la fois envie de renouveau et de retrouver des choses durables, avec un peu de valeur, pour faire un chez soi personnalisé, poursuit Vincent Marsaudon. Et toujours avec l'idée de conserver un patrimoine familial. ».

Le principe est simple. Les particuliers déposent une annonce précise et des photos de leur meuble sur le site Refectio.fr. En parallèle, les artisans inscrits sélectionnent les meubles qu'ils veulent prendre en charge et rédigent les devis. Entre les deux, Vincent Masaudon recontacte l'annonceur pour d'éventuelles précisions ou des propositions de croquis personnalisés, moyennant 14,99 euros.

« Nous avons ensuite un système de messagerie interne pour la mise en relation du particulier et de l'artisan. Ils entrent ensuite directement en contact pour les formalités ».

Aude Claquesin, habitante de Vincennes, a donné un nouveau visage à sa commode Louis-Philippe. DR

Aude Claquesin, habitante de Vincennes, a donné un nouveau visage à sa commode Louis-Philippe. DR
Aude Claquesin, habitante de Vincennes, a donné un nouveau visage à sa commode Louis-Philippe. DR  

Aude Claquesin, habitante de Vincennes, est l'une des dernières usagères de Refectio. Elle, elle a toujours vu la commode Louis-Philippe dans sa famille avant de décider de la faire entrer dans son propre foyer avec un nouveau visage. « J'ai découvert et apprécié les réalisations de Refectio sur Instagram, explique la jeune trentenaire. Ma commode a une valeur financière mais surtout sentimentale. Mais vu son aspect, j'étais un peu tiraillée pour la garder ou pas, car je n'arrivais pas à l'imaginer chez moi ».

Pour l'aider dans sa projection, Vincent Marsaudon lui réalise des croquis de la future commode, en respectant les codes couleurs de la jeune femme. « Ce fut au-delà de ce que je pouvais imaginer », assure cette dernière. Après avoir déposé son annonce, précise, sur la plateforme, Aude reçoit deux devis d'artisan en 72 heures et sélectionne « son » professionnel, Steven Ganier qui œuvre dans sa propre entreprise en Seine-et-Marne. « Cela m'a coûté 750 €, je pensais plus de 1 000, déclare la jeune femme. Après trois semaines, mon meuble m'a été rapporté, habillé d'une laque noir mat. Le résultat est magnifique. Je suis autant satisfaite de la relation avec le responsable du site qu'avec l'artisan. D'ailleurs, j'ai deux autres meubles anciens que je vais soumettre bientôt sur Refectio ».

«Ça va dans la dynamique de mon métier»

Steven Ganier, artisan menuisier de Seine-et-Marne. DR
Steven Ganier, artisan menuisier de Seine-et-Marne. DR  

A 29 ans, avec son bac pro menuiserie, Steven Ganier s'est installé à son compte en Seine-et-Marne sous l'enseigne DMG. Il fait aussi partie de ces artisans inscrits à Refectio moyennant 35 euros par mois. « Oui, j'adhère complètement à ce principe de plate-forme, annonce-t-il. Je l'ai découverte par hasard, mais cela va dans le sens de la dynamique que je vois dans ce métier. Je travaillais déjà à la rénovation de ces genres de meubles, de bonne facture, qui ont demandé beaucoup de travail de la part de l'artisan de l'époque. Moi, je les respecte ».

De plus, l'artisan est persuadé que la récupération de meubles anciens et leur transformation vont prendre de plus en plus d'ampleur.

Sièges de théâtre de Julien Geloen. DR
Sièges de théâtre de Julien Geloen. DR  

« Cela permet aussi des liens avec d'autres artisans, comme une mise en réseau », poursuit-il. D'ailleurs, toujours via Refectio, il a collaboré avec une tapissière pour refaire les deux sièges de théâtre de Julien Geloen, le gagnant de la 10e saison de l'émission Secret Story, très actif sur les réseaux sociaux.

« Ma mère travaille à l'opéra de Nice, explique ce dernier. Et j'ai récupéré des sièges de théâtre. Refectio m'a évité plein de recherches pour trouver les bons artisans. Aujourd'hui, j'ai deux sièges parfaits, passé du bois clair à tissu rouge à un bois foncé avec tissu léopard. Ils rendent très bien dans mon appartement du Marais dans lequel j'ai beaucoup de pièces anciennes ; des meubles qui ont chacun une histoire. En fait, c'est génial de recycler et cela m'a permis de rencontrer des artisans de qualité et des gens très à l'écoute ».