Alfortville-Vitry : le metteur en scène Christian Benedetti candidat Insoumis à la législative partielle

Le directeur du Théâtre-Studio a été investi début juillet par la France Insoumise. Il se lance alors que trois autres candidats sont déjà sur les rangs.

 Christian Benedetti, directeur du Théâtre-Studio d’Alfortville a été investi par La France Insoumise à la législative partielle dans la 9e circonscription du Val-de-Marne.
Christian Benedetti, directeur du Théâtre-Studio d’Alfortville a été investi par La France Insoumise à la législative partielle dans la 9e circonscription du Val-de-Marne. DR

C'est un match paritaire qui se profile à la législative partielle des 20 et 27 septembre dans la 9 e circonscription du Val-de-Marne. Pour compléter le tableau formé d' Isabelle Santiago, adjointe PS à Alfortville, Jonathan Rosenblum, opposant municipal LREM à Alfortville et Fatmata Konaté, adjointe PCF à Vitry, cette fois, pas d'élu déjà dans le sérail, mais le metteur en scène Christian Benedetti. Le directeur du Théâtre-Studio, implanté à Alfortville depuis 23 ans, a été investi par la France Insoumise début juillet.

Mais pourquoi l'homme de théâtre de 62 ans se lance-t-il? « J'ai souhaité prolonger mon engagement, qui a commencé à être plus visible au moment des Européennes. Cela allait de soi. C'était le moment pour moi », confie au Parisien Christian Benedetti. En 2019, il figurait « en position symbolique » à trois rangs de la fin, sur la liste Insoumise et avait fait quelques apparitions lors de meetings au côté de la députée Mathilde Panot.

Entre répétitions et campagne

En ce mois d'août, Christian Benedetti, qui n'oublie pas ses premières amours, se partage entre répétitions pour l'intégrale Tchekhov le jour, et à faire campagne, « à partir de 18 heures jusqu'à minuit ».

« Je présenterai ma candidature fin août, annonce-t-il. Pour l'heure, je pars à la rencontre des militants et j'écoute. Faire de la politique, ça commence par là. » Et de se lancer aussi dans une « série de lettres » aux militants, aux hospitaliers, aux syndicalistes, etc.

À ses côtés, en suppléance, on retrouve la conseillère municipale de Vitry, fraîchement élue, Nina Seron (LFI). « Je voulais une candidature claire, 100 % LFI, sans ambiguïté ni arrangement entre partis ou personnes pour rattraper des voix », prévient Christian Benedetti, qui se dit « prêt à fédérer tous ceux qui ne se sentent pas représenter et veulent que ça change » dans cette circonscription. Lors des législatives de 2017, c'est Martine Lachaud qui avait été investie par LFI.

Cette législative partielle intervient après le départ de l'Assemblée nationale du député Luc Carvounas (PS), redevenu maire d'Alfortville. Lequel a adoubé son adjointe Isabelle Santiago.