150 ans après, une reconstitution animée de la bataille de Champigny

La reconstitution animée d’un panorama de 120 m de long sur 9 m de haut nous replonge dans la bataille meurtrière de Champigny, 150 ans après.

 Extrait du panorama « La bataille de Champigny ».
Extrait du panorama « La bataille de Champigny ». Archives communales de Champigny-sur-Marne

« Il y avait un effet saisissant, on était dans le paysage », raconte Chloé Chotard, responsable Archives et Documentation de la Ville de Champigny, à propos de « La bataille de Champigny », un panorama monumental, désormais accessible en version animée.

Ce tableau de 120 m de long et 9 m de haut représentait en détails la bataille de Champigny, fait marquant de la guerre franco-allemande de 1870. Inaugurée en 1882, la toile est exposée jusqu'en 1887 au Panorama national de Paris.

Cette représentation gigantesque, découpée depuis en 65 morceaux vendus aux enchères, est désormais accessible sur le site de la mairie de Champigny grâce à une reproduction de 7 m de long, réalisée à l'époque par la presse.

Précurseurs de la réalité virtuelle, les panoramas ont un grand succès, jusqu'à l'essor du cinéma. Ces immenses tableaux étaient disposés à l'intérieur d'une rotonde, permettant au public de s'immerger dans l'histoire racontée par les peintres.

« Une fois dans la rotonde, les visiteurs montaient sur une plateforme centrale et se retrouvaient au milieu de la toile, précise Chloé Chotard. Une salle annexe présentait des objets et quelques tableaux ».

Le plan du Panorama de Paris, construit par Garnier en 1880, 251, rue Saint-Honoré. Archives communales de Champigny-sur-Marne
Le plan du Panorama de Paris, construit par Garnier en 1880, 251, rue Saint-Honoré. Archives communales de Champigny-sur-Marne  

Cette peinture représente la bataille sanglante du 30 novembre au 2 décembre 1870. La ville de Paris est assiégée et l'armée encerclée affronte les allemands à Champigny. 12 000 victimes sont à déplorer.

Newsletter L'essentiel du 94
Un tour de l'actualité du Val-de-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Les deux peintres de ce panorama, Alphonse de Neuville et Edouard Detaille, ont tous les deux participé à la guerre de 1870. Edouard Detaille était même présent à la bataille de Champigny. Il y réalise des esquisses de ce qu'il observe.

Représenter au mieux la réalité

Les deux artistes cherchent à se rapprocher le plus possible de la réalité, même si Chloé Chotard précise qu'ils représentent sur la toile « des éléments de la bataille qui ne se passent au même moment, pour des raisons de simplification ».

La Ville de Champigny compte aller encore plus loin, en reconstituant ensuite le panorama original. « À partir de la toile, avec l'image numérisée de ces éléments, on va pouvoir faire réaliser au spectateur l'échelle réelle du panorama ».