Val-d’Oise : Jaja veut séduire les jurés de «The Voice»

Repéré grâce à des vidéos réalisées sur son balcon lors du premier confinement, le chanteur d’Eaubonne participe aux auditions à l’aveugle de l’émission diffusée ce samedi sur TF1.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Repéré grâce à des vidéos réalisées lors du premier confinement, Junior-Arnold Mulongo, dit Jaja (ici lors des auditions à l’aveugle), participe à la dixième saison de The Voice.
Repéré grâce à des vidéos réalisées lors du premier confinement, Junior-Arnold Mulongo, dit Jaja (ici lors des auditions à l’aveugle), participe à la dixième saison de The Voice. Lionel Guericolas/TV/Bureau2

Et si le trophée du vainqueur de « The Voice » restait dans le Val-d'Oise? Après une saison 2020 marquée par la victoire d' Abi Bernadoth, jeune chanteur de Saint-Gratien et qui a depuis interprété le générique de fin de la version française du dernier Pixar, l'édition 2021 du télécrochet de TF1 pourrait bien sourire à Junior-Arnold Mulongo, dit Jaja. Cet habitant d'Eaubonne sera en tout cas l'une des attractions des auditions à l'aveugle, dont la diffusion débute ce samedi.

Un joli défi pour cet artiste, repéré par les équipes de l'émission grâce au succès de vidéos le montrant chantant sur son balcon, lors du premier confinement. « J'étais bloqué à la maison, mais je ne peux pas rester sans chanter, se souvient le candidat. J'avais vu quelqu'un chanter sur son balcon à 20 heures, dans un autre pays. Dès le deuxième jour du confinement, je me suis lancé avec What a wonderful world. »

Un coup d'essai aux allures de coup de maître pour le chanteur, plébiscité par ses voisins. « Quelqu'un a crié encore ! se souvient Jaja, qui donne également des cours de chant à l'espace Marc-Steckar de Bessancourt. J'ai enchaîné avec La Vie en rose. Puis j'ai recommencé tous les soirs. Ça m'a permis de tenir pendant le confinement, alors que j'ai l'habitude d'être en tournée. C'était aussi ma façon de remercier les soignants. Les médecins et les aides-soignants soignent les corps, je me suis dit je vais soigner les cœurs. »

Repéré sur les réseaux sociaux

Publiées sur les réseaux sociaux, les vidéos de ses prestations auront tapé dans l'œil des recruteurs de « The Voice », qui l'invitent donc pour cette dixième saison. « Cela a été une super surprise quand ils m'ont appelé, sourit-il. Je me suis dit tu n'as rien à perdre. Je veux surprendre les coachs. »

Mais cet artiste professionnel de 34 ans habitué à de grandes tournées avec le groupe Gospel pour 100 voix est en terrain connu sur la scène du télécrochet. En effet, le chef de chœur a déjà accompagné des candidats. « Dans ma tête, je me disais peut-être qu'un jour, je serai devant », souffle-t-il.

«Je veux partager avec un public encore plus grand»

Son passage sur le petit écran pourrait permettre à cet artiste polyvalent, également danseur et comédien, et qui collabore aussi avec Oposito, compagnie spécialisée dans les arts de la rue basée à Garges, de passer un cap.

« Je veux avant tout me faire plaisir et partager avec un public encore plus grand, sourit le Val-d'Oisien, également invité régulièrement pour se produire lors de commémorations. J'ai l'habitude de chanter dans des Zéniths ou des Arenas. La différence, c'est que là je serai tout seul, tout nu avec uniquement ma voix. »

Newsletter L'essentiel du 95
Un tour de l'actualité du Val-d'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Une chose est sûre, cet interprète éclectique capable de passer de Prince à Lady Gaga, et qui a également officié avec des groupes folkloriques ou un orchestre symphonique, aura au moment de son passage une pensée pour sa maman, Colette, elle-même chanteuse dans des chorales et des églises et qui l'a initié dès son plus jeune âge. Elle vit aujourd'hui au Canada, et l'ancien étudiant de l'Académie des beaux-arts de Kinshasa (République Démocratique du Congo) ne l'a pas vu depuis onze ans. « Je pense toujours à elle, souffle-t-il. C'est elle qui m'a donné envie de chanter. »