Sannois : une maternelle fermée après la détection de 9 cas de Covid-19

Suite aux recommandations de l’agence régionale de santé après plusieurs cas positifs, l’école maternelle Pasteur de la ville restera fermée pour au moins sept jours.

 Illustration. Dans le Val-d’Oise, deux établissements scolaires étaient fermés ce vendredi en raison de cas de Covid-19.
Illustration. Dans le Val-d’Oise, deux établissements scolaires étaient fermés ce vendredi en raison de cas de Covid-19. LP/A.C

Un deuxième établissement scolaire du Val-d'Oise fermé en raison du coronavirus. Après le lycée Escoffier d'Eragny-sur-Oise la semaine dernière, toujours par rouvert à ce jour, c'est au tour de l'école maternelle Pasteur de Sannois de devoir clore ses portes momentanément en raison des conditions sanitaires.

Fermé dès ce vendredi en attendant les recommandations de l'Agence régionale de santé (ARS), l'établissement qui accueille habituellement 150 enfants le restera pour une durée de sept jours, soit jusqu'au 26 novembre inclus. Séparée de la maternelle, la partie élémentaire de ce groupe scolaire, l'un des plus importants de la commune, reste-lui toujours accessible aux élèves et enseignants.

« L'ARS nous a confirmé que c'était un cluster »

Selon nos informations, cette décision fait suite à la détection de cinq cas de Covid-19 parmi les six professeurs et de quatre sur les cinq agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) intervenants dans les murs. « L'ARS nous a confirmé que c'était un cluster », affirme le maire (DVD) de Sannois, Bernard Jamet. Une enquête sanitaire est en cours au sein de l'établissement.

« La réintégration des personnels se fera après des tests PCR, en fonction de cette enquête. La préconisation de tester les enfants sera étudiée par les experts épidémiologistes de l'ARS et sera communiquée ultérieurement », précise la mairie ce vendredi soir sur sa page Facebook, indiquant qu'un arrêté préfectoral doit être pris « dans les prochaines heures ». Celui-ci devrait notamment permettre aux parents d'élèves de bénéficier d'un justificatif qu'ils pourront présenter à leur employeur.

« Cette fermeture s'impose, on n'a pas le choix. En tant que parents, on préfère évidemment cela à une prise de risque et une dégradation de la situation, souligne la FCPE de Sannois. La seule chose que l'on souhaite c'est que les personnels enseignants comme municipaux se portent bien et que les enfants ne soient pas touchés. Mais cela indique bien les difficultés présentes et à venir car on risque d'avoir encore plus de cas contact chez les personnels notamment de la ville qui se déplacent dans plusieurs établissements ».

Les enfants de télétravailleurs toujours privés de cantine

La semaine passée, la ville avait ainsi dû réduire l'accès au service de cantines aux enfants des télétravailleurs, les effectifs municipaux disponibles étant largement réduits par la pandémie. Des mesures maintenues pour la semaine à venir, annonce la commune ce vendredi.

« Mais nous n'avons pas complètement interdit l'accès à la cantine aux enfants de télétravailleurs. Il y en a quand même 500 qui ont été accueillis », précise l'élu qui estime à « un tiers des effectifs municipaux périscolaires sur le flanc ».

De souligner pourtant que des mesures sont prises pour tenter de freiner le phénomène. « Dès qu'on a un cas contact, on éloigne notre personnel. On ne peut pas prendre le risque de créer un nouveau cluster. C'est pour ça qu'on ne fait pas de brassage de personnel entre les écoles », poursuit Bernard Jamet.

La ville, qui compte 17 écoles, s'attend à ce que la situation difficile « perdure jusqu'aux vacances ».