Pontoise : après avoir voulu cambrioler la péniche, l’ado est interpellé dans la salle des machines

Trois jeunes de 14 à 20 ans se sont introduits dans une péniche puis dans un restaurant de la ville dans la nuit de lundi à ce mardi. Tous ont été pris sur le fait par la police.

 Pontoise. Les jeunes ont notamment tenté de cambrioler une des péniches installées le long de l’Oise.
Pontoise. Les jeunes ont notamment tenté de cambrioler une des péniches installées le long de l’Oise. LP/O.B.

Après la péniche, le restaurant. Deux mineurs et un majeur ont été surpris en flagrant délit de cambriolages à Pontoise au cours de la nuit. L'enquête débute à 3h40 du matin, ce mardi, lorsque les policiers de Cergy sont alertés par le propriétaire d'une péniche stationnée le long du quai Eugène-Turpin. À leur arrivée, la victime explique qu'il vient de mettre en fuite deux jeunes qui venaient de tenter de le cambrioler.

Les enquêteurs ont fait le tour du bateau pour effectuer les constatations et vérifier ce qui avait été dégradé ou volé. Et c'est en descendant dans la salle des machines qu'ils ont retrouvé un adolescent qui s'y était caché. Celui-ci, qui serait âgé de 14 ans mais dont l'identité n'a pas été déterminée, a été interpellé et placé en garde à vue.

Cet épisode n'a manifestement pas refroidi ses complices qui, une quarantaine de minutes plus tard, ont été surpris alors qu'ils venaient d'entrer dans un restaurant à deux kilomètres environ de la péniche. Ils n'avaient pas perdu de temps puisque, après avoir effectué près de 30 minutes de marche, les deux jeunes parvenaient à entrer dans le O Nan House, rue Henri-Dunant, en forçant la porte d'entrée.

Interpellés dans la foulée

A l'arrivée des services de police, qui avait été prévenus, les deux cambrioleurs prenaient la fuit à pied, l'un d'eux abandonnant dans sa course le tiroir-caisse dérobé dans l'établissement. Ils étaient interpellés sans incident quelques dizaines de mètres plus loin, rue Henri-Matisse, non loin du lycée Camille-Pissarro. Ils ont été placés à leur tour en garde à vue.

Le préjudice reste à ce jour à évaluer avec le responsable du restaurant, dont la porte d'entrée a été fracturée. C'est au commissariat que le lien entre les deux faits a pu être établi. Le propriétaire de la péniche a pu identifier les deux jeunes qu'il avait mis en fuite un peu plus tôt. Les policiers de Cergy ont été saisis de l'enquête.