Où faire ses courses au drive ? Dans le Val-d’Oise, jusqu’à 119 euros de différence

En se basant sur une étude de l’UFC-Que Choisir, nous avons constaté des différences de prix allant jusqu’à 119 euros entre les services drive des supermarchés du département.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Au E.Leclerc Drive de Moisselles (Val-d’Oise), ce mardi, une cliente explique avoir commencé le drive en raison de la pandémie.
Au E.Leclerc Drive de Moisselles (Val-d’Oise), ce mardi, une cliente explique avoir commencé le drive en raison de la pandémie. LP/Julie Olagnol.

Au E.Leclerc Drive de Moisselles, les voitures défilent et les employés s'activent pour charger les coffres. Dans le Val-d'Oise, c'est le drive le moins cher, selon le comparateur de l'UFC-Que choisir, avec un panier familial à 436 euros, contre 451 euros au E.Leclerc Drive de Sannois, le plus cher de cette enseigne.

« Je ne savais pas que c'était le moins cher, se réjouit une cliente venue chercher ses courses ce mardi après-midi. Je me suis mise au Drive car je me méfiais du Covid. Je viens depuis une fois tous les quinze jours ». Elle a passé sa commande le matin même. « Je n'étais pas disponible pour venir tout de suite mais il y avait un créneau en début d'après-midi. Lors du premier confinement, il y avait davantage de monde », observe-t-elle.

Où faire ses courses au drive ? Dans le Val-d’Oise, jusqu’à 119 euros de différence

Danièle, de Chauvry, ne jure que par E.Leclerc. « J'ai remarqué que les prix étaient les plus bas chez Leclerc. C'est ma fille qui m'a convaincue de faire du drive avec le Covid, même si je préfère aller en magasin car j'aime rencontrer du monde, je connais les caissières et je suis une pipelette », confesse-t-elle.

« Quand je fais ma liste de courses, si je vois qu'il manque trop de choses au drive, je choisis d'aller en magasin. Même chose si j'ai besoin de passer à la parapharmacie. Toutefois le magasin est grand alors je me fatigue plus rapidement… », constate cette arrière-grand-mère, qui privilégie Grand Frais pour les fruits et légumes.

Mireille a toujours fait ses achats en magasin lorsqu'elle travaillait et s'est mise au drive une fois à la retraite. Cette anecdote l'amuse beaucoup. « Je fréquente ce drive depuis six ans, je ne connais pas les autres alors je n'ai pas pu remarquer que c'était le moins cher », indique-t-elle.

Un manque de choix parfois pointé du doigt

Pour elle aussi, le problème du drive, c'est le manque de choix. « Il n'y a pas toujours les produits qu'on a l'habitude de prendre, il y a un gros turn-over. Mais c'est pratique pour les marchandises lourdes comme le lait. C'est aussi un vrai gain de temps car j'enregistre ce que j'achète habituellement. En plus, on me range mes courses », énumère-t-elle.

Newsletter L'essentiel du 95
Un tour de l'actualité du Val-d'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

C'est au drive piéton du Super Casino de Deuil-la-Barre, au cœur de la ville, que le panier de l'UFC-Que choisir est le plus onéreux. « Je sais ! lance une habitante de Montmorency. Je viens juste acheter du lait et des œufs pour faire des crêpes. Je suis pressée, surtout avec le couvre-feu à 18 heures. Je ne viens que pour quelques courses d'appoint car c'est 10 % plus cher qu'ailleurs. »

Des clients plus ou moins regardants sur les prix

La plupart des clients ignorent d'ailleurs l'existence de ce drive piéton, malgré des flyers à l'entrée qui expliquent la procédure de retrait des courses à l'accueil. Avec le E.Leclerc Drive de Moisselles, la différence est tout de même de 119 euros sur le panier familial.

Le drive piéton du Super Casino de Deuil-la-Barre, au cœur de la ville, est encore méconnu des clients./LP/Julie Olagnol
Le drive piéton du Super Casino de Deuil-la-Barre, au cœur de la ville, est encore méconnu des clients./LP/Julie Olagnol  

« Effectivement c'est énorme. On voit que c'est un peu plus cher mais cela ne m'avait pas frappée. Pour dépanner en semaine, les prix ne me choquent pas », estime une habitante de la commune. Elle n'hésite pourtant pas à se rendre… au E.Leclerc Drive de Moisselles pour les grosses courses, à 12 kilomètres et à une vingtaine de minutes de route.

D'autres alternatives existent, comme le Auchan d'Epinay-sur-Seine ou le Lidl d'Enghien-les-Bains, mais il faut la voiture, et certains n'ont pas le choix.

Comme cette maman de Deuil venue avec sa fille. « Mon mari travaille avec notre véhicule en semaine. Sans voiture, il n'y a pas beaucoup de concurrence. J'ai remarqué que c'était cher ici, de l'épicerie aux légumes, mais vers chez moi il y a un Carrefour City qui est encore plus cher. En plus, il n'y a pas tout là-bas et les rayons sont étroits. Ici, il y a du choix et c'est spacieux entre les rayons », apprécie-t-elle. Les habitués défendent aussi « un grand nombre de promotions ».

Testez les drives près de chez vous avec le comparateur

Pour réaliser cette enquête, l'UFC-Que choisir a constitué un panier de 103 produits de marques nationales et de marques de distributeurs achetés régulièrement par les consommateurs (épicerie, boissons, viandes, bio, etc.) et représentatifs de la consommation française d'une famille de quatre personnes.

Une fois par mois, les prix de ces produits sont relevés, par Internet, sur les services drives des principales enseignes de la grande distribution alimentaire (hors hard discount) : Auchan, Carrefour, Casino, Colruyt, Cora, E. Leclerc, Intermarché et Système U. En moyenne, l'UFC-Que choisir enquête 4000 magasins drive et relève 300000 prix.

Chaque utilisateur peut sélectionner son profil (célibataire, famille avec enfants ou couple sans enfant) et renseigne son code postal pour accéder aux supermarchés à côté de chez lui. Il peut trouver le prix du panier moyen de son magasin par rapport à ses concurrents ; le détail des prix pour les grandes marques, les marques de distributeurs et les produits bio ; et le détail des prix pour tous les rayons du magasin.