Nouvelle attaque contre le futur golf de Roissy

Le développement de la zone de l'aéroport de Roissy suscite bien des polémiques. Après le géant du commerce et des loisirs EuropaCity, c'est le projet de golf -- un terrain de 90 ha à cheval sur les communes de Roissy-en-France et Vaudherland -- qui soulève la colère des écologistes et agriculteurs. Aujourd'hui, la cour administrative d'appel de Versailles (Yvelines) devra se prononcer sur la déclaration d'utilité publique (DUP) délivrée par la préfecture du Val-d'Oise en décembre 2011.

L'association Val-d'Oise Environnement et la chambre interdépartementale de l'agriculture d'Ile-de-France demandent son annulation. En avril 2013, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait rejeté leur demande. Ce que dénoncent les opposants, c'est d'abord que la préfecture a déclaré d'utilité publique... un golf. « C'est exagéré et honteux », explique Patrick Dezobry, représentant de la chambre d'agriculture et président de l'Association des propriétaires et agriculteurs du Nord-Est de Paris. « D'ailleurs, l'intitulé a changé depuis que nous avons fait cette remarque : aujourd'hui, on parle d'une aire de loisirs où les familles pourraient venir se promener. C'est du maquillage ! Et la région ne manque pas de golfs. Celui de Gonesse n'est qu'à quelques kilomètres. C'est une zone très expropriée, un secteur agricole fragile. »

Un avis partagé par Bernard Loup, président de Val-d'Oise Environnement : « Si le golf voit le jour, il ne restera pas les 400 ha de terres agricoles promises sur le triangle de Gonesse. Et puis, qui va vouloir venir jouer ici, sous le bruit des avions ? »

« Ces réactions sont désolantes, soupire André Toulouse, maire (LR) de Roissy. Cela fait vingt-cinq ans que je me bats pour sauver 90 ha d'espaces verts sur ma commune, quand tout le reste sera rempli autour de l'aéroport. L'idée est d'en faire un lieu de promenade pour les habitants et de détente pour les employés de la plate-forme. Il y a un déficit de golfs dans la région. » En plus du parcours de golf de deux fois neuf trous, 6 km de sentiers de randonnée et des espaces de pique-nique sont prévus. Les travaux doivent démarrer en septembre pour une ouverture en 2018. Coût total : 30 Mâ?¬.