Nerville-la-Forêt : les gendarmes mettent fin à un mariage réunissant près de 400 convives

Entre trois à quatre cents personnes célébraient un mariage au sein de la communauté de gens du voyage, en dépit des mesures sanitaires. Les gendarmes ont mis un terme aux festivités mardi.

 Illustration. Les gendarmes ont été alertés par de nombreuses réservations dans les hôtels.
Illustration. Les gendarmes ont été alertés par de nombreuses réservations dans les hôtels. LP/Olivier Boitet.

Plusieurs centaines convives s'étaient rassemblées en douce à Nerville-la-Forêt pour célébrer un mariage, au mépris des règles sanitaires. Les gendarmes ont interrompu, mardi, les festivités qui se déroulaient sur un terrain privé, au sein de la communauté des gens du voyage.

Les organisateurs étaient restés bien évidemment discrets quant à l'organisation du mariage et au lieu de la célébration. La mairie de Nerville-la-Forêt, qui accueille une forte communauté de gens du voyage dans la partie basse du village, n'était pas avisée.

Ce sont des réservations en nombre de chambres d'hôtels, notamment au Novotel de Maffliers, qui est situé à proximité immédiate de Nerville, qui ont mis la puce à l'oreille des gendarmes de la compagnie de L'Isle-Adam. Ces derniers ont pu finalement déterminer le lieu du rassemblement mardi après-midi et s'y déployer en nombre.

L'organisateur entendu par les gendarmes

Autour d'une cinquantaine de militaires du Val-d'Oise ont ainsi été mobilisés pour sonner la fin de la fête : des gendarmes mobiles, ainsi que des équipages du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig), des effectifs de la brigade locale, de la compagnie et de la brigade motorisée sont intervenus alors que 300 à 400 personnes étaient réunies.

Selon la gendarmerie, les convives ont pu être évacués rapidement du terrain « et dans le calme », l'intervention ne provoquant pas de débordements malgré les risques potentiels.

Des poursuites pourraient être mises en œuvre à l'encontre de l'organisateur du mariage et de la réunion familiale qui devait être entendu par les gendarmes de L'Isle-Adam ce mercredi.

Newsletter L'essentiel du 95
Un tour de l'actualité du Val-d'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Dans le Val-d'Oise, les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire, afin de limiter la propagation du virus, limitent à six personnes maximum le nombre de participants à une réunion privée.