Longuesse : une jument sauvée par les pompiers

Retrouvée piégée dans la boue, incapable de se relever seule, Princess, une jument de 26 ans, a été secourue et sauvée par les pompiers.

 Longuesse, ce dimanche 31 janvier. La nouvelle équipe des secours animaliers des pompiers du Val-d’Oise a sauvé une jument de 26 ans, piégée dans la boue.
Longuesse, ce dimanche 31 janvier. La nouvelle équipe des secours animaliers des pompiers du Val-d’Oise a sauvé une jument de 26 ans, piégée dans la boue. LP/Frédéric Naizot

Sue joint les mains et se retourne vers l'équipe de sauvetage. « Merci pour elle, merci ! » Sa jument de 26 ans, Princess, vient d'être secourue ce dimanche matin après avoir été retrouvée en perdition dans son champ. Il est midi, Princess a retrouvé des forces et se tient debout bien à l'abri, chez le maire de Longuesse, Norbert Lalloyer où elle a trouvé refuge.

« Comme tous les matins, je suis venue lui donner à manger et je l'ai retrouvée au sol. D'habitude, lorsque je l'appelle, elle vient. Là, elle est restée. Elle était sur le dos, ses pattes qui bougeaient…. J'ai essayé de la relever, mais toute seule, je n'y suis pas parvenue », confie Sue qui a aussitôt alerté Sandrine et Gilles Lemaire, les propriétaires des Ânes du Vexin, qui accueille Princess dans leur champ.

Incapable de se relever

« Elle était couchée, la tête en bas, complètement bloquée », confie Sandrine qui a averti les pompiers et pris une part active au sauvetage. « Elle a dû passer comme cela une partie de la nuit. »

C'est dans ces circonstances que la nouvelle équipe des secours animaliers, créée en début d'année par le Sdis du Val-d'Oise, est intervenue pour sauver la vieille jument, avec le concours des pompiers de Vigny et d'une équipe Sauvetage et déblaiement. « Elle a sans doute attrapé froid. Elle doit avoir une infection pulmonaire. Il faudrait une couverture en polaire pour la garder un peu au chaud », confie le vétérinaire arrivé également sur place.

Sanglée et relevée, la jument parvient à retrouver des forces

Lorsque les secours interviennent, la jument semble mal en point, incapable de se relever seule, couverte de boue. Mais peu à peu, avec l'aide d'un engin, la jument sanglée est relevée et retrouve peu à peu des forces, se dégourdit doucement. « On peut la descendre un peu, qu'elle soit au contact du sol, qu'elle puisse trépigner un peu », demande le vétérinaire. Princess tremble, se stabilise un peu. Elle sera soulevée pour être transportée jusque dans un enclos abrité où elle a retrouvé ses forces, tenant cette fois debout.

« Je l'ai eu à l'âge de 14 ans. Elle en a 26. Elle fait partie de la famille » raconte Sue, une anglaise installée depuis quarante ans en France, depuis dix ans à Vigny, sans quitter des yeux sa jument. « Je ne la monte plus. Elle se consacre aujourd'hui à l'équicoaching, pour permettre aux gens de se développer à partir de la relation avec le cheval », explique sa propriétaire.