L’eau monte un peu partout dans le Val-d’Oise

Le Val-d’Oise, placé en vigilance jaune, connaît une période de crue qui reste à ce jour à un niveau habituel pour la saison. Mais les pluies futures sont à surveiller, notamment au bord de l’Epte.

 L’Epte est sortie de son lit dans le secteur de Saint-Clair-sur-Epte notamment.
L’Epte est sortie de son lit dans le secteur de Saint-Clair-sur-Epte notamment. LP/Jean-Pierre Henry

Alors que les prévisions météo restent pluvieuses, tous les habitants du Val-d'Oise vivant près d'un cours d'eau surveillent avec inquiétude les berges. Le département est actuellement classé en vigilance « jaune » (niveau 2). À l'extrémité du Vexin, l'Epte est d'ailleurs déjà sorti de son lit. Dans le secteur de Saint-Clair-sur-Epte, des champs sont ainsi recouverts d'eau. « Heureusement pour le moment aucune habitation n'est touchée », souffle-t-on en mairie tout en tendant le dos pour les jours qui viennent. Un petit peu plus bas, à Montreuil-sur-Epte, la rivière est également en crue.

La chaussée d'Aveny fermée

« Les précipitations observées ces derniers jours sur le bassin de l'Epte, sur des sols saturés, ont entraîné une augmentation importante des niveaux », indique la commune. « Depuis lundi nous avons fermé la chaussée d'Aveny », précise le maire (SE) Jean-Pierre Javelot. Une intervention diligentée par le Syndicat intercommunal de la gestion de la Vallée de l'Epte était prévue ce mardi au niveau du pont d'Aveny, un site classé monument historique. Des troncs et morceaux de bois charriés par le cours d'eau se sont en effet amoncelés à cet endroit, un phénomène habituel dès que le niveau de la rivière est trop haut.

L’Epte se rapproche de la route dans le Vexin. LP/Jean-Pierre Henry
L’Epte se rapproche de la route dans le Vexin. LP/Jean-Pierre Henry  

La Sirène de L'Isle-Adam, encore visible

Du côté de la Vallée de l'Oise, les habitants sont sur le qui-vive même si pour le moment aucun débordement important n'a été constaté. À L'Isle-Adam, la sirène en bronze située à côté de l'île de la Cohue, a de l'eau au-dessus de la taille. Comme le zouave du pont de l'Alma à Paris, c'est elle qui donne depuis plus de trente ans une indication sur l'importance des crues de l'Oise. Pas d'inquiétude pour le moment, puisqu'elle est encore bien visible. « C'est une crue habituelle pour la saison qui demande toutefois de la vigilance », assure la ville qui a toutefois par sécurité fermé les passerelles en bois du site durant quelques jours.

À Butry-sur-Oise, la municipalité vient de prendre un arrêté pour interdire temporairement l'accès aux berges de l'Oise, sur le chemin de halage. À Jouy-le-Moutier, c'est l'accès au parc Raclet par le chemin de halage qui a été fermé à titre préventif. « D'autres mesures pourront être prises en fonction de la montée des eaux », indique la ville.