Eragny-sur-Oise : le centre commercial Art de vivre autorisé à rouvrir

C’est la comptabilisation des locaux inoccupés qui a pesé dans la balance et permis au site de passer au-dessous de la barre de 20 000 m2.

 Le port du masque et des sens de circulation sont bien sûr imposés à l’intérieur du centre commercial Art de Vivre.
Le port du masque et des sens de circulation sont bien sûr imposés à l’intérieur du centre commercial Art de Vivre. LP/Julie Ménard

Bonne nouvelle pour les amateurs de shopping le centre commercial Art de vivre a finalement rouvert ses portes ce jeudi, quatre jours après la fermeture imposée par le gouvernement. Le site ne serait finalement pas considéré comme trop grand, alors que le Premier ministre avait annoncé samedi que tous les complexes de plus de 20 000 m2 de surface n'étaient plus autorisés à accueillir du public.

« Le calcul a été fait en prenant en compte les surfaces vacantes comme le Castorama, étant fermées elles ne peuvent accueillir du public. Nous sommes sous la jauge des 20 000 m2 », explique l'équipe d'Art de vivre en répondant aux questions de ses clients sur les réseaux sociaux.

La fermeture définitive de Castorama n'avait pas été prise en compte

Le magasin de bricolage Castorama n'avait en effet pas survécu au plan d'économie de son propriétaire le groupe Kingfisher en 2019. S'agissant de la surface de vente la plus importante du centre commercial, la reconversion des lieux constitue d'ailleurs une problématique importante pour le centre.

Mais une fois n'est pas coutume, cette désertion est pour une fois un avantage puisqu'elle permet au site de reprendre du service. Seuls les restaurants doivent encore garder portes closes (sauf pour la vente à emporter) ainsi que la salle de sport. « En plus de la sauvegarde des emplois, nous sommes ravis de vous accueillir à nouveau dans les mesures strictes de sécurité sanitaire », écrit Art de vivre à ses clients.

Non loin de là, le centre commercial des Trois fontaines à Cergy n'a pas la même chance. Ses boutiques doivent garder leur rideau de fer baissé tout comme celles d'Aéroville à Roissy-en-France et de Côté Seine à Argenteuil. Situation identique pour les portes de Taverny : le centre est fermé car la superficie prise en compte dans le calcul inclut notamment le magasin Bricorama, fermé définitivement. De quoi susciter la colère des commerçants.