Contre le Covid-19, cette compagnie de théâtre du Val-d’Oise joue derrière un mur transparent

Pour continuer à se produire malgré la fermeture des salles, une troupe de Cergy a conçu un écran de protection séparant le public de la scène. Elle propose un spectacle itinérant, notamment dans les écoles.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 La compagnie Théâtre en stock a mis au point un « quatrième mur anti-Covid », un grand écran transparent qui permet d’offrir une barrière de protection entre acteurs et spectateurs.
La compagnie Théâtre en stock a mis au point un « quatrième mur anti-Covid », un grand écran transparent qui permet d’offrir une barrière de protection entre acteurs et spectateurs. LP/Marie Persidat

« La solution, c'est de jouer malgré tout, coûte que coûte… À nous de trouver des solutions. » Pour partager sa soif de retour sur scène avec le public, la compagnie Théâtre en stock, dirigée par Jean Bonnet, innove. La troupe vient de se doter d'un « quatrième mur anti-Covid ». Le quatrième mur historiquement au théâtre, c'est ce mur imaginaire à travers lequel les spectateurs regardent les acteurs jouer. La troupe de Cergy (Val-d'Oise) a décidé de le rendre réel, en pleine épidémie de Covid-19.

Elle propose de jouer derrière une grande plaque de Plexiglas transportable, ajoutant ainsi une couche de protection rassurante lors de représentations. Salles de classe dans les écoles, bibliothèques ou pourquoi pas Ehpad… Grâce à cet accessoire astucieux, il paraît envisageable de proposer des représentations un peu partout, en garantissant au public un air sans postillons d'acteurs.

«Même si les théâtres rouvrent, il y aura de toutes petites jauges»

Car plutôt que de rêver à une hypothétique réouverture des salles, qui se fait beaucoup attendre, la compagnie préfère se mobiliser pour jouer ailleurs. « Le métier va changer, estime Jean Bonnet. Cette épidémie ne va pas être réglée dans les mois qui viennent. Même si les théâtres rouvrent, il y aura de toutes petites jauges. Ce sera compliqué. »

Les artistes l'entendent un peu partout dans le milieu. Les troupes sont en train de s'organiser pour s'orienter vers des prestations en plein air. Oui mais cette solution n'est envisageable que durant les beaux jours. Théâtre en stock n'a pas envie d'attendre ni de renoncer à son festival de Tréteaux.

Les séances scolaires, leur dernier espoir

Depuis quinze ans, l'association diffuse tout au long du mois de mars du théâtre populaire et de qualité un peu partout dans l'agglomération de Cergy-Pontoise. En 2020, l'événement a été brutalement interrompu par le premier confinement. Entêtée, la compagnie remet le couvert en 2021 en tablant notamment sur une multiplication des séances scolaires.

Car depuis le mois de décembre, c'est là un des seuls endroits où le spectacle vivant arrive encore à se frayer un passage. Dans des établissements par ailleurs confinés (les sorties sont très limitées à cause de Vigipirate notamment) et donc demandeurs.

«Jouer avec un masque, ça ne marche pas»

Mais en pleine épidémie de Covid-19, il reste difficile de concilier théâtre et mesures sanitaires. « Jouer avec un masque, on a essayé cela ne marche pas, constate Jean Bonnet. Encore moins dans les spectacles pour enfants. L'expression du visage est trop importante. »

C'est en partant de ce constat que la chargée de diffusion de Théâtre en stock, Patricia Stoïanov, a imaginé un « quatrième mur » transparent. Au mois de décembre, le décorateur de l'association a construit un prototype, alors qu'elle se débattait avec les protocoles sanitaires des écoles pour tenter de sauver les spectacles de fin d'année programmés, et auxquels la plupart des villes renonçaient.

Cette plaque en Plexiglas permet notamment à la compagnie de continue à se produire dans les écoles. LP/M.P.
Cette plaque en Plexiglas permet notamment à la compagnie de continue à se produire dans les écoles. LP/M.P.  

A Pontoise notamment, les acteurs ont pu jouer devant toutes les classes de maternelle de la ville. « Nous leur avons proposé de mettre ce quatrième mur entre les comédiens et le public, explique Patricia. Cela a beaucoup rassuré l'équipe éducative. » Au moment des représentations, il s'est avéré que la salle permettait de laisser un recul suffisant devant la scène pour éviter d'avoir recours à cet accessoire. « Mais cela a été un bon argument pour convaincre. » Fort de cette expérience, la troupe a décidé d'investir pour confectionner un véritable quatrième mur anti-Covid, plus maniable.

Newsletter L'essentiel du 95
Un tour de l'actualité du Val-d'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Le modèle vient d'être finalisé dans l'atelier d'un professionnel du décor à Bezons. Il est plus léger et coupé en quatre panneaux, maintenus par des poids, ce qui permet de l'utiliser intégralement ou en partie en fonction de la taille de la scène nécessaire. Idéal pour se produire dans un espace restreint et fermé, ce dispositif n'est pas seulement destiné aux acteurs de théâtre. Il pourrait être utilisé par tous ceux qui ont besoin de prendre la parole en public.

«Il faut que l'idée fasse son chemin»

Des établissements scolaires ont d'ailleurs déjà montré leur intérêt pour ce paravent transparent. De nombreux établissements travaillent en effet sur la prise de parole ou l'éloquence avec leurs élèves. « Maintenant il faut que l'idée fasse son chemin, conclut Patricia. Mais nous sommes tout à fait prêts à le louer à tous ceux qui en ont besoin. »

Eriger un mur entre comédiens et publics pour que les deux aient enfin le droit de se retrouver, le concept peut paraître absurde, mais les artistes du spectacle vivant sont prêts à tous pour s'en sortir. Et Théâtre en stock n'aura guère de mal à faire oublier cet écran de séparation. La compagnie est en effet spécialisée dans ce que l'on appelle historiquement le théâtre de tréteaux.

Au Moyen-Age, les comédiens jouaient n'importe où, simplement montés sur des tréteaux et avaient l'habitude d'interpeller directement le public avec lequel ils interagissaient. C'est cette tradition populaire et spontanée que les membres de Théâtre en stock fait perdurer. Et ce n'est pas un mur transparent qui va perturber cette relation si particulière qu'ils entretiennent avec le public.