Brignancourt : un véhicule percuté par un train

L’accident survenu ce lundi n’a fait aucune victime. L’enquête doit déterminer pourquoi le conducteur de l’utilitaire, sorti juste avant l’impact, s’est retrouvé à l’arrêt au milieu des voies.

 Illustration. Par chance, l’accident n’a pas fait de victime. Une vingtaine de pompiers ont été néanmoins mobilisés.
Illustration. Par chance, l’accident n’a pas fait de victime. Une vingtaine de pompiers ont été néanmoins mobilisés. LP/Arnaud Journois

Le conducteur d'un véhicule utilitaire, resté coincé au milieu des voies sur un passage à niveau, a réussi à s'extraire avant l'arrivée du train. L'accident s'est produit ce lundi à 12h30, à Brignancourt, dans le Vexin, sur le passage à niveau n° 16 situé sur la rue de la Viosne. Pour une raison indéterminée, le conducteur d'un utilitaire est resté bloqué sur les voies alors que le train de la ligne J se dirigeant vers Paris est arrivé. Le train a percuté violemment l'avant de l'utilitaire avant de stopper.

Le conducteur du véhicule, âgé de 52 ans, sorti juste à temps, n'a pas été blessé lors de l'accident, tout comme le conducteur du train et ses 37 passagers.

De nombreux secours ont été déployés sur place dans l'éventualité de nombreuses victimes. Le trafic sur la ligne J a été totalement interrompu pendant le temps de leur intervention qui a duré trois heures. Vingt sapeurs-pompiers ont été engagés, ainsi que six engins. La gendarmerie s'est également rendue sur les lieux de l'accident.

Des bus de substitution pour les voyageurs de la SNCF

La mairie de Brignancourt a mis à la disposition des voyageurs la salle polyvalente, le temps d'attendre au chaud que la SNCF mette en place des bus de substitution pour leur permettre de poursuivre leur trajet.

Ce passage à niveau n'est pas considéré comme parmi les plus dangereux. L'actualité des accidents concerne surtout dans le Val-d'Oise celui de Deuil-Montmagny, visé comme l'un des plus dangereux en France. Sa suppression, initialement prévue pour 2022, a été reportée à l'année suivante en juillet dernier. Ce site figure au programme national de sécurisation des passages à niveau, qui recense 153 croisements (dont 12 en Ile-de-France) parmi les 15 405 de France, à sécuriser en priorité. Cette liste comprend également deux autres situés dans le Val-d'Oise, à Argenteuil et Maffliers.