Argenteuil : un bus attaqué au mortier

Le mortier tiré dans le bus des TVO n’a pas explosé et n’a pas fait de blessé. Cette attaque fait suite à une échauffourée avec la police.

 Illustration. Les policiers ont été pris à partie sur la Dalle d’Argenteuil.
Illustration. Les policiers ont été pris à partie sur la Dalle d’Argenteuil. LP/Frédéric Naizot

Après un début d'affrontement avec les forces de police sur la Dalle d'Argenteuil, un bus des TVO a été la cible d'un tir de mortier mercredi après-midi. L'engin incendiaire qui n'a pas explosé dans le véhicule n'a fait ni dégâts ni blessés parmi les occupants.

La scène trouve probablement son origine dans les incidents qui se sont produits peu avant entre les policiers et des jeunes, sur ce secteur sensible d'Argenteuil. Aux alentours du poste de police, un jeune a subitement pris la fuite dans la rue Fernand-Léger à la vue des fonctionnaires en patrouille sur la Dalle, lesquels sont partis à sa poursuite.

Caillassés, les policiers répliquent

Les policiers n'ont pas tardé à se retrouver face à un rassemblement hostile d'une dizaine de personnes et pris à partie. Ils ont essuyé des jets de projectiles, notamment des pierres. Les policiers ont fait usage du flash-ball et d'une bombe lacrymogène pour disperser le groupe.

Dans le même temps, au niveau de l'arrêt Bérionne de la ligne des TVO, un mortier a été tiré dans le bus qui avait été stoppé par un groupe de jeunes. Un engin incendiaire qui n'a pas fonctionné, indique le directeur général de Transdev-TVO, la société de transports. « Le mortier s'est éteint et n'a pas explosé. Il n'y a pas de dégâts importants. Il n'y a pas non plus de blessé parmi les passagers, confie Pierre-Edouard Dubois, qui indique avoir déposé plainte. Le chauffeur, ajoute-t-il, n'a pas été non plus blessé et n'a pas fait usage de son droit de retrait. »

Guet-apens tendu aux fonctionnaires à Pontoise

Des violences urbaines ont également eu lieu mercredi à Pontoise, mais cette fois dans une logique manifeste de guet-apens tendu aux forces de l'ordre.

Les faits se sont produits aux alentours de 23 heures dans le quartier des Louvrais. Un appel avait été passé sur le 17 pour inciter les policiers à se déplacer dans le quartier. Mais ces derniers sont arrivés plus tôt que prévu après avoir été alertés par des riverains que des adolescents se promenaient avec des engins incendiaires dans le secteur.

Quatre adolescents de 15 à 19 ans interpellés

Les fonctionnaires ont ainsi surpris ces jeunes qui ont pris la fuite à leur arrivée, allée de la Pépinière, alors qu'ils poussaient un chariot de supermarché. Les forces de l'ordre ont interpellé quatre jeunes âgés de 15 à 19 ans, avant de les placer en garde à vue. Le chariot était rempli de cailloux et de treize cocktails Molotov destinés à attaquer la patrouille de police qui avait été préalablement attirée dans le guet-apens.

Celui-ci trouve peut-être son origine dans l'opération menée au cours de l'après-midi par les effectifs de police de Cergy et de la police municipale de Pontoise dans les caves et les parties communes du quartier. Une opération conjointe qui n'a pas permis de retrouver des produits stupéfiants mais qui pourrait avoir dérangé les trafiquants, selon la police.