À Taverny, les écoliers apprennent leurs leçons en chantant… avec Hugues Aufray

L’artiste de 91 ans a rencontré mardi une centaine d’élèves. Le point d’orgue d’un travail entamé il y a un an, autour de ses chansons, dans le cadre d’un programme éducatif basé sur la musique lancé par la ville en 2016.

 Taverny, mardi. Des élèves de primaire et de secondaire ont repris quelques-uns des classiques du chanteur.
Taverny, mardi. Des élèves de primaire et de secondaire ont repris quelques-uns des classiques du chanteur. LP/Christophe Lefèvre

Une salle pleine d'enfants reprenant en chœur l'indémodable « Santiano ». La salle du théâtre Madeleine-Renaud, à Taverny, a pris des airs de veillée mardi, en clôture d'un bel après-midi passé aux côtés d' Hugues Aufray. Une rencontre attendue avec impatience par les élèves et les enseignants de l'école Jean-Mermoz. Initialement prévue en mai, elle avait été repoussée en raison de la crise sanitaire.

Cette opération est le temps fort d'un travail mené autour de la musique dans les écoles de la ville depuis 2016. Les différentes classes de Mermoz se sont ainsi emparées des incontournables de l'artiste, comme « Céline », « Stewball » ou encore « Hasta Luego », pour travailler de nombreuses matières, de la musique, bien sûr, mais également des arts plastiques ou des langues vivantes.

«Vous êtes le printemps, vous êtes l'avenir»

« On travaille aussi bien la peinture, la sculpture que l'éducation citoyenne, souffle Pierre Luneval, conseiller pédagogique en éducation musicale, et qui coordonne ces rencontres. C'est tout ce qui sert l'école, sans être l'école. C'est une dimension qui touche les citoyens. »

Une démarche dont semble se délecter Hugues Aufray. « Vous êtes le printemps, vous êtes l'avenir » a glissé le barde de 91 ans en ouverture d'un moment qui restera gravé dans les mémoires. Généreux et passionné, il s'est prêté au jeu avec plaisir, durant une rencontre mêlant reprises du chanteur par différentes classes, mais également clips vidéo mettant à l'honneur le travail des élèves, ou encore des petites questions filmées sous forme de pastille.

L'occasion d'évoquer la vie du chanteur, ses joies et ses drames, mais également d'aborder de nombreux thèmes, des secrets de l'inspiration à la création d'une chanson, en passant par l'équitation, l'une des passions du druide. Le tout au rythme des chansons du troubadour et de quelques-uns de ses prestigieux compagnons de route, comme Georges Brassens ou Bob Dylan.

«Ça donne un sens» aux élèves

« C'est super, savoure l'un des élèves en quittant la salle, deux heures plus tard, le sourire aux lèvres. Je ne connaissais pas du tout ses chansons avant qu'on les travaille en classe, mais elles sont vraiment bien. » « Pour nous, c'est une grande chance, sourit Sandra Chauvirey, directrice de l'école Mermoz. Dans leur parcours culturel, c'est bien de rencontrer une star comme Hugues Aufray, qui ne fait pas forcément partie de leur parcours. »

Cette restitution confirme si besoin était la richesse du travail mené depuis quatre ans par les différents établissements de Taverny. Avant Hugues Aufray, Yves Duteil ou encore Didier Sustrac s'étaient également prêtés au jeu. « Ça donne un projet, et donc ça donne un sens, reprend Pierre Luneval. Cela renforce également la cohésion de groupe. »

Un ensemble qui montre l'importance de la chanson et de la musique, parfois placées au second plan. « La musique est un potentiel d'émotions qui vous touche, souffle Hugues Aufray. Elle est liée à des choses très anciennes. »