A Saint-Prix, la nouvelle maire va «découvrir le rôle de proximité»

Après trois mandats en tant que conseillère municipale, l’adjointe à l’urbanisme va prendre la succession de Jean-Pierre Enjalbert à la tête de la ville de Saint-Prix.

 Saint-Prix, le 11 février 2020. Élu depuis 2001, Céline Villecourt entend s’inscrire dans la continuité de son prédécesseur Jean-Pierre Enjalbert en « préservant la ville-jardin ».
Saint-Prix, le 11 février 2020. Élu depuis 2001, Céline Villecourt entend s’inscrire dans la continuité de son prédécesseur Jean-Pierre Enjalbert en « préservant la ville-jardin ». LP/Alexandre Boucher

A Saint-Prix, Céline Villecourt, élue avec 63,95 % des voix au premier tour, devra encore patienter quelques jours avant de revêtir l'écharpe de maire. Le passage de relais avec le maire (DLF) Jean-Pierre Enjalbert, aux commandes depuis 1995, aura lieu jeudi prochain à 20h30 lors d'une séance au complexe sportif Christian-Dufresne. « Je suis prête et sereine, confie cette femme de 52 ans. J'ai une équipe dans les starting-blocks et qui s'est beaucoup investie durant toute la campagne et le confinement. »

Deux mois qui l'auront vu aux avant-postes en attendant le retour du maire, lui-même touché par l'épidémie de Covid-19 dès le début du confinement. « C'est vrai qu'on aurait préféré que les choses se déroulent de façon plus traditionnelle et moins stressante mais c'était l'occasion d'être confronté à une situation de crise et de pouvoir la gérer », poursuit l'intéressée.

Deux mois à la disposition des habitants

Le travail a été intense. « On a fait tout ce qu'on a pu avec les services. Il a fallu être attentive aux demandes des habitants, organiser l'acquisition et la distribution de masques, faire le lien avec la région pour obtenir des aides pour les soignants et les petits commerces comme les pharmacies. »

Élue depuis 2001, actuelle adjointe à l'urbanisme, Céline Villecourt ne découvrira pas totalement la fonction de maire. « Ce que je vais découvrir c'est le rôle de proximité, estime cette directrice de la communication à la ville de Soisy-sous-Montmorency. Elle existe déjà en tant qu'élu mais le champ est plus restreint d'autant plus que j'avais en charge l'urbanisme qui est une délégation de dossiers. »