Violences au Capitole : un ancien champion olympique de natation inculpé

L’Américain Klete Keller, double médaillé d’or en relais 4x200m, a été identifié au milieu des manifestants pro-Trump qui ont pris d’assaut le siège du Congrès le 6 janvier. Il est poursuivi pour trois chefs d’accusation…

 Klete Keller, 38 ans, a été sacré en 2004 et 2008 avec le 4x200m américain.
Klete Keller, 38 ans, a été sacré en 2004 et 2008 avec le 4x200m américain. AFP/Greg Wood

Quand on gagne des médailles d'or aux Jeux olympiques, on a souvent droit aux cérémonies d'honneur dans des bâtiments officiels. Klete Keller, 38 ans, et sacré en 2004 et 2008 avec le 4x200m américain (et un certain Michael Phelps), lui, a trouvé un autre moyen (illégal) de visiter le Capitole.

L'ancien champion a en effet été identifié parmi les émeutiers qui ont pris d'assaut ce lieu symbolique de la démocratie américaine, le 6 janvier dernier. Une vidéo, tournée par le site conservateur Townhall, montre des images de Keller à l'intérieur de la rotonde du Capitole, qui sert de siège au Congrès, parmi les manifestants pro-Trump qui ont tenté d'interrompre la session confirmant la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle.

L'ex-nageur n'a rien trouvé de mieux que de se pavaner… avec une veste de l'équipe olympique américaine ! De nombreux ex-coachs ou coéquipiers l'ont ainsi identifié. Le directeur général du Hall of Fame de la natation n'a aucun doute. « C'est Klete. J'ai eu la confirmation », a affirmé Brent Rutemiller. La fédération nationale de natation, en revanche, n'a pas été « en mesure de confirmer ».

Déjà 70 personnes inculpées

Même si rien ne prouve que le médaillé de bronze du 400m en 2000 et 2004 ait commis des quelconques exactions, le simple fait d'avoir pénétré par effraction et de s'être rendu coupable de trouble à l'ordre public l'exposait à des accusations fédérales.

Et cela n'a pas traîné… Keller, qui a eu beaucoup de mal à gérer son après-carrière, a été inculpé d'intrusion illégale au Capitole, conduite violente ou troubles à l'ordre public, et obstruction aux forces de l'ordre.

Depuis quelques jours, l'homme qui avait résisté à Thorpe dans le dernier relais du 4X200m des JO 2004 a quitté les réseaux sociaux et démissionné du poste d'agent immobilier qu'il occupait à Colorado Springs, la ville où se trouve le Comité olympique américain. « Hoff & Leigh soutient le droit à la liberté d'expression et à la protestation légale, mais nous ne pouvons pas tolérer les actions qui violent l'état de droit », a écrit son désormais ancien employeur.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Depuis les violences qui ont fait cinq morts, le FBI cherche à mettre la main sur tous ceux qui ont franchi les grilles du Capitole. Beaucoup d'images ont circulé sur les réseaux sociaux, souvent postées par les manifestants eux-mêmes. Soixante-dix personnes ont déjà été inculpées, 170 suspects identifiés et les autorités judiciaires anticipent des centaines d'inculpations sur les mois à venir. Keller n'a jamais nagé dans des eaux aussi troubles…