Tennis : Djokovic sacré à Rome, à une semaine de Roland-Garros

Après sa disqualification polémique à l’US Open, le numéro un mondial a remporté ce lundi le Masters 1000 de Rome, sur terre battue, à une semaine du début de Roland-Garros.

 Rome (Italie), lundi 21 septembre. Novak Djokovic remporte le Masters 1000 de Rome en battant Diego Schwartzman en deux manches (7-5, 6-3).
Rome (Italie), lundi 21 septembre. Novak Djokovic remporte le Masters 1000 de Rome en battant Diego Schwartzman en deux manches (7-5, 6-3).  REUTERS/Riccardo Antimiani

Novak Djokovic relève la tête. Le 7 septembre, le Serbe quittait New York (Etats-Unis) et l'US Open par la petite porte en étant disqualifié pour avoir involontairement jeté une balle sur une juge de ligne. Dans ses excuses publiques, le numéro 1 mondial promettait de « travailler » et de « tirer les leçons » de son erreur. Ce lundi, après une semaine quasi parfaite sur la terre battue de Rome, Djokovic a remporté le Masters 1 000 italien en venant à bout de l'Argentin Diego Schwartzman en deux manches (7-5, 6-3) et 1h54 de jeu.

Il s'agit là du 5e titre de « Djoko » à Rome et son 36e sacre en Masters 1 000. Un total qui lui permet de dépasser son grand rival Rafael Nadal (35) au nombre de trophées remportés en carrière dans cette catégorie de tournois, la deuxième plus importante après les quatre épreuves du Grand Chelem. Face à Schwartzman, qui avait justement éliminé Nadal en quarts de finale, Djokovic a tremblé, concédant deux fois son service dans le premier set avant de s'offrir une belle remontée (7-5). La deuxième manche était beaucoup plus maîtrisée (6-3).

Une seule défaite cette saison

« Nole » s'offre la meilleure des préparations à une semaine de Roland-Garros. L'édition 2020 du Grand Chelem, décalée en raison de la pandémie de Covid-19, se tiendra du 27 septembre au 11 octobre sur la terre battue parisienne. Avec Rafael Nadal, en quête d'un 20e titre majeur et d'un 13e Roland-Garros, Djokovic sera le grand favori. Le Serbe court, lui, après un 18e titre en Grand Chelem et un deuxième sacre à Roland-Garros afin de se rapprocher de l'Espagnol (19) et de Roger Federer (20).

Djokovic, 33 ans, vit une année particulière. En 32 rencontres dans cette saison divisée en deux en raison de la crise sanitaire, le droitier n'a perdu qu'à une seule reprise, lors de sa disqualification à l'US Open. Malgré une réussite sportive indéniable (un titre à l'Open d'Australie, notamment), Djokovic n'évite pas les polémiques. Pointé du doigt pour son malheureux geste à New York, le Serbe s'était également retrouvé au cœur d'une tornade de critiques pour une gestion jugée laxiste autour de la pandémie de Covid-19.