Roland-Garros : Nadal expéditif, Garcia passe, Paire et Herbert out… ce qu’il faut retenir de la 4e journée

Blessée, Serena Williams a déjà mis les voiles. Chez les hommes, les favoris gardent le cap…

 Rafael Nadal n’a pas passé trop de temps sur le court Phiippe-Chatrier. L’Espagnol aux douze titres parisiens a étrillé l’Américain McDonald.
Rafael Nadal n’a pas passé trop de temps sur le court Phiippe-Chatrier. L’Espagnol aux douze titres parisiens a étrillé l’Américain McDonald. REUTERS/Gonzalo Fuentes

La quatrième journée de Roland-Garros, retardée par la pluie, a commencé par un petit coup de tonnerre avec le forfait sur blessure de Serena Williams. Nadal ou Thiem, eux, ont eu moins de soucis…

La star

Rafael Nadal. Le jeu de mots est facile, mais le n° 2 mondial n'a fait qu'une bouchée de l'Américain McDonald (6-1, 6-0, 6-3 en 1h40). Un petit galop d'entraînement pour l'Espagnol qui règle tranquillement la mire au fil des premiers tours. « Aujourd'hui, il ne faisait pas si froid, résume le Majorquin. C'était une bonne chose. Les conditions n'étaient pas si mauvaises… »

La Française

Caroline Garcia. Malgré deux appels au kiné pour soigner des douleurs au genou gauche, la Lyonnaise a validé son ticket pour les 16e de finale en dominant la Biélorusse Sasnovich (7-6 (7/5), 6-2 en 1h45) sur le court Suzanne-Lenglen. Elle a désormais 48h pour se remettre avant de retrouver la Belge Mertens (n°16).

Les Français

Benoît Paire. Arrivé à Paris après une préparation rocambolesque, l'Avignonnais ne fondait pas d'énormes ambitions sur son tournoi. Face au solide argentin Federico Coria, petit frère de l'ancien finaliste de Roland-Garros, sa bonne volonté n'a pas suffi. Irrégulier, le Français a multiplié les fautes directes. Le Sud-Américain, 99e mondial, s'est imposé en quatre manches (7-6, 4-6, 6-3, 6-1). Paire ne sera tout de même pas mécontent de rentrer enfin à la maison...

Pierre-Hugues Herbert. Battu en cinq sets par l'Allemand Zverev (2-6, 6-4, 7-6, 4-6, 6-4 en 3h49), l'Alsacien peut nourrir quelques regrets. Le n°78 mondial a mené 6-2, balle de 5-1 puis a eu trois balles de break au début du dernier set avant de laisser le récent finaliste de l'US Open remporter un match marathon et totalement décousu.

La perf

Sebastian Korda. Cette fois c'est sûr, bon sang ne saurait menti r. Sorti des qualifications, le fils de l'ancien champion et génie capillaire Petr Korda s'est payé le scalp de l'Américain John Isner (n° 21) en quatre sets (6-4, 6-4, 2-6, 6-4). Sa cinquième victoire consécutive sur les courts de la Porte d'Auteuil.

Le bide

Victoria Azarenka. La Biélorusse, finaliste du dernier US Open, aura fait long feu à Paris. Après avoir pesté contre la température au premier tour, la tête de série n° 10 a pris un sacré coup de froid face à la Slovaque Schmiedlova (6-2, 6-2).

Le chiffre

140. En battant Jack Sock (6-1, 6-1, 7/6 (8/6)), Dominic Thiem a signé la 140e victoire de sa carrière sur terre battue. L'Autrichien, finaliste de Roland-Garros ces deux dernières années et récent vainqueur de l'US Open, a dû écarter trois balles de set.

La phrase

« J'ai entendu l'avion. Cela m'a même un peu inquiétée… »

Elina Svitolina était en plein match contre la Mexicaine Zarazua (6-3, 0-6, 6-2) lorsqu'un avion de chasse a franchi le mur du son dans le ciel parisien. « Je me suis dit : Mince, quelque chose est arrivé, raconte la compagne de Gaël Monfils. J'ai regardé le juge de chaise, l'arbitre, il était aussi un peu choqué. Étrange bruit et bruit très fort, comme si quelque chose d'énorme était tombé. »

L'image

Sara Errani. Ce n'est pas un secret, l'Italienne a de gros, gros, gros problèmes au service. L'an dernier, elle a même commis 127 doubles fautes lors de ses dix matchs disputés sur le circuit WTA. Soit l'équivalent de 31 jeux de services envolés.

A tel point qu'elle décide parfois de servir uniquement à la cuillère. La séquence qui suit, tirée de son match au bout du suspense et de la fatigue contre Bertens (qui l'a finalement emporté 9-7 au 3 e set), oscille entre comique et tragédie…

Les principaux résultats du 2e tour

Simple messieurs : Fritz (EU/N.27) b. Albot (MDA) 6-3, 6-2, 6-4 ; Schwartzman (ARG/N.12) b. Giustino (ITA) 6-1, 7-5, 6-0 ; Wawrinka (SUI/N.16) b. Koepfer (ALL) 6-3, 6-2, 3-6, 6-1 ; GASTON b. Nishioka (JPN) 6-4, 7-6 (7/4), 3-6, 6-2 ; Thiem (AUT/N.3) bat Jack Sock (USA) 6-1, 6-3, 7-6 (8/6) ; Korda (EU) bat John Isner (EU/N.21) 6-4, 6-4, 2-6, 6-4 ; Nadal (ESP/N.2) b. McDonald (EU) 6-1, 6-0, 6-3.

Simple dames : Anisimova (EU/N.25) b. Pera (EU) 6-2, 6-0 ; Bouchard (CAN) b. Gavrilova (AUS) 5-7, 6-4, 6-3 ; Bertens (PBS/N.5) b. Errani (ITA) 7-6 (7/5), 3-6, 9-7 ; Svitolina (UKR/N.3) b. Zarazúa (MEX) 6-3, 0-6, 6-2 ; Pironkova (BUL) b. S. Williams (EU/N.6) (forfait)