Roland-Garros : les spectateurs finalement tirés au sort !

Avec la baisse de la jauge à 1 000 spectateurs, les organisateurs ont laissé le hasard désigner ceux qui auront la chance d’assister au Grand Chelem parisien qui débute ce dimanche…

 Le court couvert Philippe-Chatrier sera le seul à accueillir du public avec un millier de personnes chaque jour tirées au sort.
Le court couvert Philippe-Chatrier sera le seul à accueillir du public avec un millier de personnes chaque jour tirées au sort.  REUTERS/Charles Platiau

Il fallait avoir de la chance au tirage… Confrontés à un véritable casse-tête après l'annonce de la baisse de la jauge à 1 000 spectateurs par le Premier ministre Jean Castex jeudi soir, les organisateurs de Roland-Garros ont tranché.

Ce vendredi matin, la FFT a laissé le hasard (sous contrôle d'huissier) attribuer pour chaque journée les précieux sésames parmi tous ceux qui avaient déjà acheté un billet. Les recalés, eux, seront évidemment remboursés et bénéficieront d'un accès préférentiel à la réservation pour l'édition 2021.

« Nous regrettons cette nouvelle contrainte, explique le président Bernard Giudicelli. Depuis le début de la crise, nous n'avions qu'à louer le travail qu'on avait fait avec les services de l'état. Nous pensions que les 5 000 étaient déjà une jauge minimale, les autorités gouvernementales en ont décidé autrement… »

« Il vaut mieux avoir 1 000 personnes plutôt que zéro »

A 48 heures des premiers échanges du grand tableau, il a fallu parer au plus pressé. Avec 145 000 places déjà vendues à traiter… « Au cours des dernières semaines, nous étions déjà passés par les remboursements, les réaffectations, les confirmations, souffle Stéphane Morel, directeur général adjoint du pôle marketing et développement économique. Pris par le temps, il a fallu nous adapter à nouveau. Nous allons contacter les chanceux et les moins chanceux dans les prochaines heures afin qu'ils puissent venir dès dimanche ou se faire rembourser. Nous n'avons pas le temps de refaire un sit-in avec distanciation et attributions de sièges. Sur le Central, les gagnants seront tous placés en bas et les hôte(sse)s s'assureront de la distanciation entre les personnes. »

Dès lors, n'aurait-il pas été plus simple d'opter pour le huis clos ? « Financièrement, nous sommes en cours de chiffrage et ce sont des dizaines de millions d'euros partis en fumée, répond Morel. Mais il vaut mieux avoir 1 000 personnes plutôt que zéro. Pour les millions de téléspectateurs qui vont voir le tournoi à travers 222 pays, avoir du public, même en très petite portion, autour des joueurs, n'est pas le même spectacle que le huis clos total. On a pu le voir entre la finale de l'US Open et celle de Rome. Il y a une vraie différence en termes de rendu. Cela participe de notre décision de faire tous les efforts quelles que soient les conséquences financières… »